fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Fabien Dubessy

Fabien Dubessy

Quelle a été votre première rencontre avec la photographie ?:

J'ai fait mes premières photos de nature vers 18 ans. Déjà à cette époque je passais beaucoup de temps seul et à l’extérieur. La photographie me permettait de ramener un souvenir de ces balades et de montrer à mon entourage ce que j’observais. A cette époque je faisais donc de la photographie très descriptive avec des cadrages les plus serrés possibles. Mon but a bien changé depuis.

Quel a été votre parcours pour devenir photographe ?:

Le terrain. J'ai une formation de naturaliste, biologie/écologie avec une spécialisation en ornithologie. J'ai appris la photo seul, j'ai beaucoup expérimenté pour comprendre le fonctionnement et la logique de la photo. Je suis donc autodidacte et en perpétuelle recherche. Le fait d’être curieux m’aide beaucoup. Visuellement je tends à de la photo de plus en plus créative..

Comment vous définissez-vous en tant que photographe et avez-vous un thème de prédilection ?:

Je pense qu'on peut me définir comme un photographe de nature au sens large, j'aime bien toucher à tout. Mon premier métier d'ornithologue m'influence un peu et je fais quand même pas mal de photographies d’oiseaux. En 2016, je me suis lancé le challenge de faire (et réussir) une photographie par jour durant toute l’année. Étant donné qu’il est assez facile d’avoir rapidement un rendu sympa en macro, j'en ai fait beaucoup durant cette période. Ça a eu une influence sur toutes mes photographies par la suite, encore aujourd'hui car la macro est très formatrice. J’aime aussi beaucoup photographier les paysages, mammifères ou même de simples détails de roche, de glace, etc.

Quels sont les photographes qui vous ont inspiré ?:

Pendant très longtemps je n'ai pas voulu regarder le travail des autres photographes pour me construire seul. Je suis donc resté volontairement dans ma bulle à faire mes propres expérimentations. Puis avec l’exposition « Douce Nature », j'ai eu la chance d'être présent sur beaucoup d'évènements. C'est à cette occasion que j'ai rencontré les autres photographes et découvert leur travail. J'avais voulu m'isoler et j'ai surement bien fait la chose car quand j'y repense, je ne connaissais vraiment personne !
Maintenant, je ne pense pas avoir quelques photographes qui m’inspirent mais plutôt tout l’ensemble des collègues. Il y a du bon à prendre chez chacun des photographes que ce soit dans la démarche naturaliste, esthétique ou encore d’expérimentation. Je prends plaisir à découvrir le travail varié des photographes lors d'expositions.

Parmi toutes les images que vous avez réalisées, quelle est votre photo préférée et pourquoi?:

Je ne crois pas avoir une image préférée mais généralement j'aime les photos d'animaux ou de plantes très communs, ceux qu'on croise partout. La photo de merle que j'ai choisi de vous montrer a été faite dans un parc urbain en Haute-Savoie. La photographie d'espèces communes permet, selon moi, de montrer qu'il est possible de s'émerveiller et de trouver du "beau" partout, même devant chez soi. Ce qui implique que nous n'avons pas besoin de partir à l'autre bout du monde pour avoir de "belles" photos.
Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite devenir photographe pro ?: De ne rien lâcher. Il ne faut pas se leurrer, vivre de la photo nature nécessite beaucoup de travail. Mais compliqué ne veut pas dire impossible, il faut s'accrocher à cette idée et savoir persévérer car ça prend du temps.

Quels conseils donneriez-vous à quelqu’un qui souhaite devenir photographe pro ?:

Un seul conseil, n'écoutez personne, ne vous laissez pas manger ou contraindre par la technique et travailler encore et encore tous les jours, tout le temps. La photographie est un art obsessionnel et compulsif.

Avez-vous un projet en cours ou à venir dont vous souhaitez nous parler ?:

Oui, tout à fait. Cet automne je sors en auto-édition un beau-livre grand format qui s'intitule "IMAGINE". Comme son nom l'indique, c'est un livre qui invite le lecteur à s'imaginer une histoire sur chaque photographie. Il y a trois chapitres pour trois univers. Pour marquer cette différence, j'ai fait le choix d'utiliser trois papiers distincts de très belle qualité. Un livret accordéon (leporello) accompagne le livre. Le lecteur y découvrira ma vision, mon interprétation de l'image s'il souhaite croiser nos regards.
Vous pouvez trouver un descriptif plus détaillé sur cette page : https://fabiendubessy.com/produit/livre-imagine/
Sa sortie est prévue fin septembre 2019. Vous pouvez déjà le commander en prévente. Ce système me permet de financer une partie de l'impression. Imprimer un beau-livre coûte cher. Le choix de l’auto-édition me donne toute liberté dans mon projet, mais aucun soutien financier. C’est pourquoi en achetant mon livre avant sa sortie, vous me permettez de garder cette liberté tout en finançant son impression. Et je vous remercie pour cela.

CONTACT AUTEUR

Site Internet : https://fabiendubessy.com