fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Interview de Pierrick Le Gall fondateur de Piwigo


piwigo

Dans une de mes dernières chroniques, j'ai eu l'occasion d'écrire sur le logiciel Piwigo qui permet l'élaboration rapide et simple de galeries photographiques.
L'accueil sur Photophiles, dont les membres sont des passionnés de la photo, a été très positif.
Mais, la demande était d'en savoir plus.
J'ai demandé à Pierrick, l'un des créateurs de ce logiciel, qui a volontiers accepté.

piwigo

Pierrick, peux-tu avant tout te présenter ?  

Bonjour JC, mon nom est Pierrick Le Gall, je suis ingénieur en informatique, j'ai 31 ans et une vie de famille bien remplie ! Je suis le fondateur de Piwigo, une aventure qui a commencé il y a 10 ans, en 2002.

Quels ont été les raisons de l'existence de Piwigo ?

En 2001 j'étais en avant dernière année d'école d'ingénieur à Lyon. Je me suis offert un appareil photo numérique compact (Canon A20) et très rapidement s'est posée la question « comment montrer mes photos à mes parents ? » qui vivaient près de Paris. J'avais quelques mois d'expérience en PHP à l'époque et étant élève ingénieur j'ai commencé à développer un système de publication sur le web, par goût de l'apprentissage.

A la base, Piwigo est donc conçu pour le partage de photos en famille. Bien sûr aujourd'hui Piwigo est utilisé de façons très diverses par des publics tout aussi variés : cadre familial, amateur passionné de photo, club photo, agence photo, photographe professionnel, intranet de grosses entreprises, etc.

Si nos membres ont visiblement de nettes aptitudes pour photographier, il n'est pas certain que tous aient suffisamment de connaissances pour créer leur site.
Que peut leur apporter Piwigo ?


Piwigo va s'occuper de la partie technique qui ne les intéressent pas forcément. Une fois Piwigo installé, il suffit d'ajouter des photos, de les organiser dans des albums, d'ajouter des tags, des descriptions, etc. Très rapidement, ils ont à disposition un site qui leur appartient, très fonctionnel et facile à gérer.

Ensuite peut venir le moment où ils auront envie de personnaliser leur site, et c'est là que Piwigo fait preuve d'une grande souplesse en offrant une grande liberté à l'utilisateur : choix d'un thème, de plugins, options, règles de style... Les thèmes permettent de gérer l'aspect graphique du site. Les plugins permettent d'ajouter des fonctionnalités.

Pourquoi avoir proposé, et continué à le faire, ce logiciel gratuitement ?

piwigo

La gratuité n'est que la conséquence du mode de distribution que j'ai choisi pour Piwigo. En effet, j'ai souhaité distribuer Piwigo sous forme de logiciel libre (comme Linux ou Firefox, qui d'ailleurs n'existait pas à l'époque). Je venais de mettre en place un logiciel libre de forum de discussion pour mon école et je me suis inspiré de ce logiciel pour distribuer Piwigo.

Piwigo ne peut que rester libre. C'est le mécanisme de la licence qui veut cela, ainsi que la portion de propriété intellectuelle détenue par les différents développeurs. Je considère que c'est un excellent mode de distribution et que le mode de développement communautaire de Piwigo a permis d'arriver là où il est actuellement.

Par voix de conséquence Piwigo ne peut pas vraiment devenir payant. D'ailleurs je ne le souhaite pas personnellement.

Il est fait l'engagement d'une mise à jour de ce logiciel tous les 6 mois. Pour quelles raisons ?

Ce n'est pas un engagement contractuel non plus. On s'efforce de sortir une « grosse » mise à jour tous les 6 mois. Sur la version 2.4 on prend un peu de retard car elle apporte d'importants changements techniques qui nécessitent des ajustements de « dernière minute ».

Pourquoi tous les 6 mois ? C'est un cycle volontairement assez court. Par le passé, il y a eu des écarts très longs, de l'ordre de 15 mois. Ce n'était ni bon pour les développeurs, ni pour les utilisateurs. En quoi un cycle long constitue-t-il un problème ? Parce qu’il encourage l’équipe de développement à ajouter des nombreuses fonctionnalités au tout dernier moment et ensuite à ne rien ajouter après la sortie de la version majeure. Avec un cycle court, il n’y a aucun problème pour dire « ok, je remets ce développement à plus tard, je l’ajouterai pour la prochaine version majeure ». Avec un cycle long, cela devient plutôt « oh non, si je n’ajoute pas cette fonctionnalité tout de suite, il va falloir attendre 10 mois pour que ce soit disponible dans une version stable ! j’essaie de le faire maintenant un peu brouillon et je mettrai la pression pour qu’on repousse la sortie de la release ». La conséquence : un cycle qui devient de plus en plus long.

Mais, comment cela se fait dans la pratique ?

On détermine des dates (tout se passe dans des discussions publiques sur le forum, rien de secret) pour les sorties des versions beta, puis versions de « release candidate » et enfin la version finale. Je donne une « volonté de planning » qui n'est jamais respecté au jour près, mais cela permet de savoir si c'est le moment de commencer un gros développement ou plutôt de faire des corrections ou des ajustements.

Mais, au delà, il est proposé différents services ; peux-tu brièvement pour chacun nous en faire une présentation ?

Je pense qu'on parle des différentes sections du site piwigo.org. Il y a les parties « visibles » :

- le gestionnaire d'extensions qui permet de trouver le plugin ou le thème qui vous intéresse. C'est la « partie émergée de l'iceberg » des contributions.
- le forum sur lequel on peut venir poser ses questions et régler ses soucis techniques avec Piwigo.
- Le récent annuaire qui regroupe des galeries Piwigo qui ont demandé à s'enregistrer
- la documentation, disponible sous forme de wiki, consultable et modifiable par tous

piwigo



Et puis il y a les parties « moins visibles » :       

- gestionnaire de code source où les développeurs mettent en commun leur travail
- plateforme de traductions (Piwigo est traduit en 47 langues)
- bugtracker où sont gérées les demandes d'évolution et les corrections de bug

Un des services, pour ma part que je juge importants et indispensables, est le forum où chacun pourra demander des explications sur les difficultés.
Comment sont sélectionnés les modérateurs et ceux qui apportent leur aide ?


Les membres du forum qui apportent leur aide ne sont pas « sélectionnés ». Tout le monde peut aider dans la mesure de son temps disponible et de ses compétences sur le sujet traité. En général, les « anciens » aident les « nouveaux » (et les « très anciens » aident les « anciens »).

Au bout d'un moment, l'équipe Piwigo repère ceux qui aident régulièrement, en respectant les règles du forum (courtoisie, etc.) et qui fournissent des réponses de qualité. On les contacte alors pour leur proposer d'intégrer l'équipe Piwigo en tant que modérateur sur le forum avec comme mission de venir en aide aux utilisateurs et faire respecter les règles du forum (et de faire le travail ingrat de suppression quotidienne des spams).

Dans le même ordre d'idée, il est proposé un autre service ( celui-ci est payant ; le seul je crois ) : l'hébergement des sites sous le format d'adresse : www://nomdusitechois.piwigo.com.
Comment peut-on être sur de la qualité de la prestation ( stockage, passage de la bande, fluidité,  etc. ) et de sa fiabilité dans le temps ?


Piwigo.com est une offre d'hébergement dédiée à Piwigo qui permet un démarrage immédiat sans se soucier des aspects techniques (trouver un hébergeur, activer la base de données, etc.).

La meilleure façon de s'assurer de la qualité de la prestation, c'est d'en faire l'essai ! On propose justement 30 jours d'essai gratuit, sans limite de fonctionnalité. On peut aussi trouver un client et lui demander son avis, vous en trouverez sur la page des témoignages.

piwigo

La notion de pérennité peut-être appréciée sous plusieurs angles. D'une part sous l'angle de la durée de vie de sa galerie, de l'autre sous l'angle de la qualité de service fournie par l'hébergeur. Concernant la durée de vie de la galerie, comme Piwigo.com propose une galerie Piwigo sans verrouiller l'utilisateur, qui est libre de changer d'hébergeur, on peut considérer que la durée de vie de votre galerie sera aussi longue que vous le souhaiterez. L'utilisation d'un logiciel libre comme Piwigo est un gage important de pérennité pour l'utilisateur qui peut se reposer sur un logiciel libre qui a plus de 10 ans et reste toujours très actif. La notion de « non verrouillage » du client, bien qu'elle ne soit pas encore un critère important de choix pour les utilisateurs, nous y tenons car elle s'inscrit dans notre esprit de liberté.

Concernant la qualité de service, Piwigo.com est hébergé sur une infrastructure de serveurs dédiés. Il n'y a que Piwigo qui tourne sur cette infrastructure, nous faisons ainsi en sorte de maîtriser au mieux l'environnement logiciel ce qui réduit les risques d'utilisation anormale de la plateforme et simplifie sa maintenance et son optimisation. Nous limitons le nombre de galerie hébergées par serveur pour assurer que chacune dispose des ressources suffisantes pour tourner de manière optimale. Côté sécurité, les photos de chaque galerie sont sauvegardées intégralement chaque nuit sur un serveur physiquement distinct (pour limiter les risques de destruction par incendie en salle machine), la base de données de chaque galerie est sauvegardée chaque nuit et les 30 dernières sauvegardes sont conservées, ce qui s'est avéré bien pratique pour plusieurs clients qui avait supprimé du contenu par inadvertance et que nous avons pu restaurer.

Jean-Claude Barousse

Jean-Claude BaroussePour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par JC Barousse
Site : http://jcbarousse.free.fr
E-mail : jcbarousseATfree.fr (remplacer AT par @)

 

 

Conférence Piwigo

  • Où ? Le Pari's des Faubourgs, 12 rue Léon Schwartzenberg 75010 Paris (plan d'accès)
  • Quand ? lundi 11 juin 2012 de 18h45 à 21h00 (en 2h on va avoir le temps voir un tas de choses intéressantes !)
  • Par qui ? Pierrick Le Gall (fondateur du projet)
  • Pour qui ? tous ceux qui sont intéressés par Piwigo et qui veulent découvrir les dernières nouveautés de la version 2.4. La présentation ne sera pas technique mais orientée "utilisateur".
  • Comment s'inscrire ? En remplissant le formulaire sur le site de Parinux

Cette présentation est organisée par l'association Parinux, dans le cadre de la promotion des logiciels libres en région parisienne. Cette découverte de Piwigo s'adresse à ceux qui ne connaissent pas encore Piwigo ou seulement les anciennes versions. Les thèmes abordés iront de l'ajout de photo aux permissions en passant par la gestion par lot. Pierrick profitera de l'occasion pour présenter les nouveautés de Piwigo 2.4, actuellement en cours de finalisation. “