Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Comme un cinéaste.com

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

cineateFrédéric Brizaud de Photophiles.com me propose d’aller à la rencontre de Philippe Billon, un jeune professionnel issu du cinéma, afin de découvrir les formations pour filmer avec un appareil  photo Réflex.

Depuis 2008, et la sortie du Canon EOS 5 Mark II, une nouvelle voie s’est ouverte. De nombreux passionnés de cinéma,  peuvent désormais découvrir les joies de filmer avec un appareil photo, avec une qualité inégalé, qui demande tout de même un minimum de maîtrise technique.

Les gens du marketing de chez Canon, n’imaginaient sans doute pas qu’un tel engouement allait se créer autour de la fonction vidéo de leurs bijoux de technologie.

Pour la petite histoire, un certain Vincent Laforet, photographe a été l’un des premiers à utiliser les fonctionnalités de cet appareil, il s’est depuis fait une réputation à Hollywood, comme réalisateur, après avoir filmé un clip pour Canon.

Il y a quelques temps, j’avais interviewé pour Photophiles Dennis Danfung, un photojournaliste américain, qui m’avait totalement époustouflé par la qualité obtenu sur le film « From Hell and Back Again », tourné en Afghanistan, avec cet appareil photo.

L’histoire d’un groupe de Marines sur le terrain, pour un documentaire exceptionnel. (Voir l'article : http://www.photophiles.com/index.php/les-articles-du-mois/17-evenementsmois/1797-interview-de-dennis-danfung.html)

Dans quelques semaines, on attend la sortie du nouvel opus, j’ai nommé le Canon EOS 5 Mark III, qui est très attendu par de nombreux afficionados de la marque.

Rassurez-vous, si votre budget n’est pas en rapport, (le bébé coûte quand même plus de 3000 € tout nu), il existe d’autres solutions moins onéreuses pour assouvir votre envie de vous essayer à la vidéo.

Quelques Réflex, certes moins sophistiqués et moins onéreux, permettent d’utiliser la fonction vidéo. A noter que chez Nikon, il existe aussi des réflex qui permettent de filmer.

Philippe Billon a débuté comme assistant de cinéma, et l’on retrouve sa rigueur acquise auprès de grands noms, qu’il met au service de l’enseignement.

Ce spécialiste de la prise de vue de longs-métrages, et de publicités depuis six ans, a récemment décidé de proposer une série de stages, au travers du site Web www. Comme un cinéaste.com.

Je décide d’aller suivre son stage  qui s’intitule ‘’LES FONDAMENTAUX ‘’histoire de voir de visu, quel type d’enseignement il prodigue.

Sa formule est basée sur une durée d’apprentissage d’une ou deux demi-journées.

Dans une salle de cours, d’un quartier chic de la capitale, c’est durant un samedi matin, que je vais me plonger dans les  ‘must’ de la prise de vue avec un Réflex.

On peut notamment apprécié le matériel mis à disposition, un pied Manfrotto, un appareil Reflex Canon, qui permet de montrer ainsi les différentes notions abordés lors du cours.

Les supports de cours, remis aux participants aide également à la compréhension des principaux chapitres abordés au cours de cette session.

Sans dévoiler le programme, on y apprend toutes ces choses qui vont permettre de ne pas faire d’erreur, lors d’un futur tournage, y compris sur le choix des nombreux supports qui permettent de filmer avec des  appareils photos légers.

Ce qui est particulièrement appréciable, c’est qu’il  maîtrise sur le bout des doigts le savoir qu’il cherche à transmettre, en offrant  des exemples concrets qui facilitent la compréhension, avec un diaporama.

La bonne humeur de l’intervenant qui répond avec beaucoup de bonne volonté à toutes les questions, après quelques heures, finit par me convaincre de la qualité de sa prestation. Je vous invite donc, si vous le souhaitez, à aller faire un tour sur son site. A noter également, que l’on peut suivre des cours de montage vidéo de niveau débutant à expert.

Pour en savoir plus ; rendez-vous sur le site Web : www.commeuncineaste.com

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Roland Quilici
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.