Logo

ACDSee : à l’assaut de Photoshop avec Gemstone 12

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ACDSee : à l’assaut de Photoshop avec Gemstone 12

Par Rémy Pilliard

La boîte de vente de Gemstone

Lorsque les photographes ont commencé à disposer d’outils informatiques pour traiter leurs images, outre Adobe, ACDSee avait présenté un partagiciel, (Shareware - tester avant de payer), procédé que tous les logiciels proposent actuellement (30 jours par exemple). Devenu Photostudio, le logiciel ne pouvait rivaliser avec Adobe que face à Lightroom. Pour offrir un pendant à Photoshop, ils ont créé Gemstone et sa version 12 devient vraiment concurrentielle. D’autant plus que le logiciel est un achat fixe et pas un abonnement.

ACDSee rattrape son retard


PhotoStudio, un réel concurrent à LightroomDans les année 1990, le logiciel d’ACDSee était principalement concentré sur la gestion des images. Puis, chemin faisant, l’évolution a glissé vers l’assistant du photographe qui lui permettait, non-seulement, de gérer ses images mais également de les retoucher, de les classer, éliminer ses défauts et bien d’autres encore. Mais, malheureusement et comme nombre de ses concurrents, Adobe avait une longueur d’avance, surtout avec leur logiciel phare, Photoshop. Le gestionnaire d’images a évolué vers Photostudio dans différentes versions.

Un pack pour tous photographes

Premier aspect, semblables aux autres concurrentsACDSee propose un pack avec son nouveau Gemstone 12 pour accompagner Photostudio de manière à avoir la même paire que ce que propose Adobe. Encore un, pourrait-on dire mais les concepteurs ont le mérite d’aborder le travail de l’image différemment. À première vue, le logiciel apparaît comme tous ses concurrents, sur fond noir avec des outils en marge et des boîtes ou des assistants de tous côtés. Sans oublier les différents menus déroulants et les fenêtres et post qui se fixent ou restent mobiles. Ça, c’est pour l’aspect mais dès qu’on se lance dans l’application, on remarque rapidement les différences.


Une approche différente

Des similitudes mais aussi une autre façon de travaillerSi on retrouve la barre d’outils de Gemstone, à gauche comme sur Photoshop ou d’autres logiciels de retouche d’images, il faut changer un peu certaines habitudes. Tout d’abord, un peu comme ce qui se faisait sur Mac aux débuts de l’ère informatique personnelle, il faut définir le cadre de l’image à créer ou ouvrir un fichier. L’ouverture d’un fichier peut aussi provenir d’un autre logiciel, comme Photostudio ou des concurrents comme Capture One, etc. L’option de créer un nouveau fichier peut se faire avec des formats prédéfinis ou selon des formats personnalisés que l’on peut enregistrer.

Un plan de travail facile à apprivoiser

Il peut paraître plus rapide d’ouvrir le fichier et à la fin, décider le format qu’on lui donnera. Mais l’approche du fichier prédéfini au départ comporte aussi ses avantages, notamment pour la création d’images en série ou des collections.

Une fois les repères pris, Gemstone est facile à utiliserLes outils, à la mode « Photoshop et similaires » qui se retrouvent dans la marge de gauche peuvent sembler incomplets. C’est là que le concept montre ses différences. Ces outils ne sont que les principaux indispensables. Tous les autres outils sont en fait regroupés dans un autre domaine, à savoir celui des ajustements. On les retrouve sur la partie droite de la place de travail, sous la mention « Ajustements ». Autre particularité qui permet de garder l’image entière en vue, la loupe n’est pas uniquement dirigée à la souris mais dans le petit navigateur en bas à droite, à l’aide des curseurs.

Traiter plusieurs images sur un même espace

Des outils flottants pratiques et facilesComme pour la plupart de ses concurrents, on peut ouvrir plusieurs images sur un même espace de travail. On a ainsi des onglets qui peuvent être sélectionnés successivement. Simultanément, les palettes d’outils peuvent être soit fixes soit flottantes, ce qui permet facilement d’appliquer les mêmes réglages à une succession d’images.

De nombreuses actions facilitant le travail

Grâce à l’IA, un travail simplifiéQui n’a pas perdu un temps précieux à détourer un personnage, à supprimer un fond ou encore sélectionner des zones de couleur. L’outil actions rapides contient quelques pépites assistées par l’IA (Intelligence Artificielle) qui rendent un énorme service lorsqu’il s’agit de produire rapidement. Mais ce n’est là qu’un exemple des capacités de ce logiciel.

Gemstone d’ACDSee : conclusion


Exemple d’une action ACDSee proposée en juillet 2022Par rapport à ses concurrents, l’offre d’ACDSee avec Gemstone, assisté par PhotoStudio, est un excellent concurrent aux « Grandes Usines »mais à moindre coût et, avantage particulier, sans avoir besoin de se connecter pour justifier la validité de son abonnement. Et, ainsi, utiliser son logiciel sans contrepartie en ligne ou hors ligne. Pas besoin d’abonnement, le logiciel est utilisable dès l’acquisition/achat et enregistrement. Il ne va pas, comme certains, vérifier à chaque lancement, si vous avez ou non payé votre abonnement mensuel ou annuel. Les mises à jour seront disponible tant qu’une nouvelle version ne verra pas le jour ce qui signifie : pas de renouvellement tous les X mois ou années. Les plugins destinés à se concurrent, dont Adobe, sont parfaitement compatibles et, cerise sur le gâteau, il n’est pas nécessaire d’importer les images ou de créer des disques virtuels pour créer sa base de données d’images. ACDSee les repère en l’état à leur endroit original. Seules certaines bibliothèques ou regroupement peuvent être stockés séparément, au choix de l’utilisateur. Toutes les bibliothèques et bases de données crées, par exemple avec Lightroom d’Adobe, peuvent être importées sans problème, avec tous les mots clés et compléments existants.
Les Produits ACDSee ont non seulement rattrapé leurs concurrents mais proposent des outils de travail de l’image à l’attention des professionnels qui peuvent facilement être maîtrisés par des amateurs. Et les prix sont constamment ajustés au mieux, souvent sous formes d’actions.
Consultez leur site : Logiciels de photographie ACDSee | Edition de photos, Gestion de photos, Editeur de photos, Photographie numérique, Gestion du contenu numérique

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Sites : https://d-aprilli.net et https://d-aprilli.org
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)
 
-
 
2018 - Photophiles est une marque déposée - CNIL n°822478 - www.photophiles.com est réalisé avec le CMS open source Joomla