Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Critiques Avril 2004


Photo Michel Gafner Photo André Masure Photo  Mohammed Osman
Auteur : Michel Gafner
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : André Masure
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : Mohammed Osman
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La critique de POV

La critique de POV

Bonjour @ tous,

Aïe aïe aïe ! C'est pas gagné à nouveau ce mois-ci.
Il faut que je calme parce que sinon je vais finir par dissuader les candidats à l'épreuve (;-)) de mon commentaire !
Mais quand même !

On va faire bref, hein ? Le temps du départ d'une course locale de demi-fond....hein ? Dis ?

Photo Michel Gafner

Photo 1
D'ailleurs, cet instantané de course est navrant. Il y a sans doute un parent du photographe (?) dans les coureurs de ce groupe : ce n'est pas une raison pour en faire une image inintéressante ! Elle me désole. Rien ne fonctionne : ni le cadrage, ni le placement en bord de la piste, ni l'instant du déclenchement, ... pas plus que le sujet. C'est triple nul. C'est le fond de commerce des labos photos de grande surface et autres bouclards de quartiers.
Rassurez-vous, tireurs pour amateurs de tout poils, voilà la preuve que vous avez encore des euros à faire ! ça fera un sacré 13/18 encadré (en plastique brillant) sur le napperon du téléviseur ou de la cheminée : c'est mamy qui va être contente ! Joyeuses Pâques et vive la photo ! Tiens je me reprends un chocolat pour le coup ! Et un cognac, ça aidera à digérer.....


Photo  Mohammed OsmanPhoto 3
La tite marguerite m'amuse beaucoup aussi : v'là un poète qui a découvert que le contre-jour sur des pétales (le film aidant) peut involontairement créer un effet ! Et comme il est content de son résultat, ben tiens, il a même pas pris le temps de recadrer son oeuvre ! à défaut d'avoir cadré au départ ....
Ah, c'est quand même beau la technique photo. Alors nous voilà avec 2 bouts de feuillages perdus et sans le moindre intérêt qui entoure une tite âquerette qui a l'air bien esseulée (même pas une feuille pour la soutenir ! ) !
Heureusement, la lumière divine vient à son secours ....avec son ombre qui ne pardonne pas !
Bah, fi de mes pics acérés, c'est qu'un début....


Photo André MasurePhoto 2
Je commente bien volontiers un peu plus le portrait. Quoi de plus normal, je suis un forcéné de studio !
Je ne conteste pas le flair (ou le filtre) qui embrume cette image : c'est un parti pris.
Je ne condamne pas la mollesse du modèle et de sa pose (c'est un choix, même s'il m'est insupportable : je déteste shooter les mollusques). Je salue l'effort de lumière, quoique trivial et maladroit. Le retour est, A MON AVIS, trop zénithal, et il manque un coup de réflecteur à la droite de la silhouette. En revanche, je hurle devant une si aberrante composition. Le sujet est mou (pour ne pas écrire flasque), l'ambiance morne et le cadrage est choisi vertical ?!....alors là, langue au chat ! Une fois de plus, l'effort est avorté : pourquoi ne pas essayer d'aller au bout de la démarche. L'image devient un non-sens. Trop d'espace non exploité. Du coup, le ressenti est amer. Dommage.
Mais il y a du potentiel. Ne jamais oublier que la photo, tout comme la peinture ou l'illustration, a pour objet de retranscrire en 2 dimensions un sujet qui lui est en 3 D. Et qu'il est agréable (indispensable) de lire du rythme, du mouvement, de la vie. Même avec un sujet qui ne l'est visiblement pas....;-) - une "gnangnan" avachie sur une chaise d'église (bonjour le cliché ! lol) à deux doigts de s'écrouler ... !

Allez, à vos archives et boîtiers et bonne pêche.

POV

La critique d'Hervé Cornette

Bonjour à tous, Bonjour POV

Il faut que vous sachiez que POV et moi ne nous connaissons qu'au travers de cette rubrique et que nous n'échangeons pas nos critiques avant diffusion. Ce qui est rassurant c'est que nous arrivions à peu près au même résultat pour le " classement " des photos du mois.
Cela fait maintenant 3 mois que j'opère, voilà comment je fais : je reçois les photos par e-mail. Je les regarde une première fois 5 min, pas plus. Je note mes premières impressions.
Une semaine après je les regarde à nouveau 5 minutes. Je note mes nouvelles impressions. Une semaine après ma réflexion a mûri, je les passe alors au crible pour essayer d'expliquer ce que j'ai ressenti.
L'avantage d'une revue telle que Photophiles c'est que vous pouvez intervenir en live sur ce que les chroniqueurs écrivent. Alors profitez-en !
Notre critique passe d'abord par le ressenti et ensuite par la technique. Si celle-ci est difficilement discutable, l'aspect ressenti l'est beaucoup plus.


Photo Michel GafnerPhoto 1
La première. Mon ressenti : photo de sport figée où les protagonistes ne se fatiguent  pas et vont dans le mur.
J'ai l'impression que vous avez voulu tout montrer, le problème c'est que du coup on ne voit rien.
Pourquoi dans le mur : parce que vous ne laissez aucun espace devant les coureurs. Où vont-ils ? Vers la ligne d'arrivée me direz vous. Alors montrez le en laissant un peu plus d'espace sur la gauche! En éliminant les coureurs les plus à droite et qui n'apportent rien vous auriez pu dégager l'espace devant le premier.
Ce sont des coureurs à pieds : où sont les pieds et les jambes ? Ou elles sont masquées, ou elles sont coupées. Vous ne voulez pas les montrer ? Soit, mais alors fixez vous sur autre chose : l'effort, la crispation en cadrant encore plus serré.
Pourquoi figée : tout est net. Pourquoi ne pas avoir choisi une vitesse lente, ainsi le fond et pourquoi pas les membres auraient été montrés avec un flou filé, d'où l'impression de vitesse. Classique me direz vous ? Oui, mais efficace !
Que faut il pour montrer des efforts : de la sueur, des grimaces, des muscles très marqués.
Que faut il pour montrer de la vitesse : du flou et du net, ou que du flou. Mais pas n'importe quel flou, il faut du filet.
Allez, la saison d'athlétisme recommence. Bon amusement.


Photo André MasurePhoto 2
La deuxième : Pour moi c'est le meilleur essai du mois.
Mon ressenti : tristesse, mélancolie, solitude.
Posture (à améliorer pour moi), éclairage, regard vide, tons des vêtements concourent à ce résultat. Le cadrage décalé vers le bas également, avec cette masse sombre qui " pèse " sur le personnage.
Mais il y a quand même de petits points à améliorer.
A mon goût, les couleurs sont trop fades. Du moins sur la vignette que j'ai eue, car en la retravaillant un tout petit peu sous Photoshop le résultat est vraiment meilleur. Mais pour les remarques je pars du principe que ce que je vois est conforme à l'original, donc c'est trop fade. Pour moi rien n'empêche de faire des atmosphères (pénombre, brume...) avec des couleurs saturées. Là les couleurs sont " grises ". La robe aurait gagné à être un tout petit peu plus claire, et tant qu'à décaler le personnage vers le bas j'aurais poursuivi encore un peu l'exercice en le décalant un peu sur la droite. En accentuant un peu l'effet de pinceau lumineux tombant sur la chevelure du modèle l'équilibre aurait été sauvegardé. Là il y a un petit quelque chose de "bancal", c'est de l'entre-deux.
Attention à l'éclairage, là aussi cela dépend de la vignette. Mais en agrandissant un peu il y a des ombres croisées sous le menton et il faudrait déboucher l'œil gauche (à droite sur la photo) car on a l'impression que c'est un œil au beurre noir (Toujours par rapport à la vignette).
Attention également aux reflets sur les bijoux qui ne font que distraire l'œil.
Mais bon, j'ai fait pire et on a vu pire, c'est bien.
La posture manque de naturel : la position de la main gauche, tordue pour se tenir au prie-Dieu n'est pas gracieuse, la tête est penchée mais elle pose où : sur le prie-Dieu ou sur rien. Pour moi ce sont ces détails qui  font que je suis un peu frustré en face de cette photo. Il s'en est fallu de peu pour qu'elle soit excellente. Ceci étant, c'est facile à dire devant une photo terminée. Beaucoup plus difficile lorsqu'on est seul face à son modèle.
J'aurais (mais c'est mon choix) préféré que le coude repose sur un accoudoir et que la tête repose sur la main. Là la main est "torsadée" et je trouve cela ni naturel ni gracieux.
Bonne continuation


Photo Mohammed OsmanPhoto3
La troisième : le soleil fleur et réel : je l'ai vu, cela m'a fait sourire, j'ai trouvé l'idée amusante mais pas originale car vue mille fois. Bref pas de vibration.
Pour moi ce n'est pas bon : ou les soleils se confondent en se superposant ou il faut les dissocier vraiment, et ou on remplit la photo avec ou on met d'autres éléments, donc plus de feuillages.
Techniquement rien à dire, la photo est nette, le temps de pose est bien déterminé ce qui fait que la fleur a une réelle transparence.
Pour mettre plus de feuillages, il fallait vous baisser encore et basculer encore un peu plus l'objectif (vous auriez du vous allonger sur le dos) cela aurait permis de bien centrer le soleil sur la fleur.
Si vous n'en mettiez pas du tout il fallait cadrer plus serré.
Bon, bah je n'ai rien d'autre à dire sur ce cliché. C'est rare.

Maintenant, à vous le clavier, faites nous part de vos commentaires, de votre ressenti.

H. Cornette