A+ A A-

Martine Aballéa

Martine Aballea
entre exotisme et onirisme

Martine Aballéa est une artiste contemporaine qui occupe la scène artistique avec des photographies singulières, et des mises en scène imprévisibles, tout en créant une atmosphère bien spécifique. Son exposition actuelle intitulée Fun House met le spectateur dans une ambiance à la fois sereine et enivrante. Les couleurs dominantes sont le vert de la végétation se rapportant au naturel et le pourpre qui est la touche de sublimation de l'artiste.

photographieL'entrée de la salle d'exposition est théâtrale, vous devez passer à travers un rideau en velours, une fois le seuil franchi, le corridor est agrémenté de plantes artificielles plus ou moins exotiques, avec comme fond sonore une petite musique lancinante qui berce l'esprit tout le temps. Il fait assez sombre, mais des lumières veloutées éclairent votre chemin. Désormais vous êtes dans l'univers de Martine Aballéa, qui vous a ouvert son imaginaire.

L'installation Warm Gardens, dans la continuité de l'espace de l'artiste présente des photographies faisant écho à une installation faite d'une table et de tabourets recouverts de voile blanc évoquant une certaine pureté.

Une présentation d'images montrent la cime des arbres avec une lumière qui transperce un feuillage abondant. Martine Aballéa construit un univers onirique avec la représentation d'une nature souvent luxuriante à la végétation débordante.

La photographie d'une fenêtre ouverte avec un rideau en façade indique cette ouverture vers l'extérieur. Encore une fois, les photographies sont teintées de cette couleur pourpre qui domine l'exposition. Cette couleur violacée semble mettre une distance avec le naturel. L'artiste transforme inéluctablement le réel selon sa vision du monde.

Les photographies des Nouveaux conforts traduisent une interprétation de l'intimité des intérieurs de maisons ou d'hôtels. Ce sont souvent des intérieurs clos sans ouverture, l'univers cosy est surchargé de fioriture, avec l'épaisseur des couvertures et des rideaux dont la texture paraît lourde. Cela a un goût de déjà vue, la chambre des grands parents, où tout semble feutré, confiné, rassurant. Par contre les hôtels sont plus sobres, plus dépouillés, moins saturés de décoration. Les dessus de lit sont lisses, les fenêtres sont ouvertes avec vue sur la mer. Martine Aballéa met en scène ces prises de vue obsolètes qu'elle teinte de couleur douce et suave, avec toujours ce pourpre ambiant. Dans tout cela il y a quelque chose d'un peu vieillot frôlant sans cesse avec la quête d'un espace idyllique.

Par contre Luminaville est une série de photographies plus modernes, la ville se trouve dans l'obscurité totale, elle est seulement éclairée par des tracés lumineux qui représentent des intérieurs et des extérieurs. Ce sont des tracés précis et incisifs, laissant apparaître la disposition d'un espace de vie, bien rangé, bien soigné. Martine Aballéa accorde beaucoup d'importance au lieu de résidence, qui sont des espaces d'intimité. Elle construit un espace de lumière même où tout paraît obscure.

Votre parcours se terminera enfin par La force violette qui est une vidéo avec une procédure d'esthéticienne afin d'être lumineux. Martine Aballéa est prête à tout illuminer, ainsi elle met de la lumière jusque dans vos doigts.

 

Laurence BAGOT

 

Infos pratiques

Exposition en février 2003
au Centre National de la photographie
Hôtel Salomon de Rothschild
11, rue Berryer
75 008 PARIS
Tel : 01 53 76 12 31
Site : www.cnp-photographie.com

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique

Chronique par Laurence Bagot

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.