A+ A A-

Newton, Burri et Penn

Trois photographes à l'honneur :
Helmut Newton, René Burri, Irving Penn


Après le décés  de Helmut Newton (7/10/2009) c'est à présent au tour d'un autre grand photographe, René Burri de nous quitter (20/10/2012).
la Maison Européenne de la Photographie avait réalisé une exposition en hommage à Newton avec sa collection en 2009 espérons qu'elle en ferra de même avec René Burri.

Ce haut lieu de la photographie a également mis en haut de l'affiche deux grands photographes aux talents éclectiques et singuliers comme l'éminent reporter de guerre René Burri et le créatif Irving Penn. Ces trois destins photographiques se sont bâtis sur un sens de l'observation du monde dans toute son hétérogénéité.

Mise à jour :
Irving Penn né le 6 Juin 1917 est décédé le 7 Octobre 2009 à New York.
Helmut Newton né le 31 Octobre 1920 est décédé le 23 Janvier 2004 à Los Angeles.


Une pensée à Helmut Newton

photographieLa Maison Européenne a sorti de sa collection les photographies de Helmut Newton réalisées durant sa carrière. Elle y présente notamment les incontournables séries de femmes habillées et nues qui ouvrent de part et d'autre la salle d'exposition, elles accueillent les visiteurs, les invitant à rentrer dans l'antre. Ces mêmes femmes ont façonné l'œuvre de leur auteur et contribué à sa célébrité et sa notoriété. Elles ont fait scandale auprès du public en choquant des regards très prudes. Est-ce le nu ou la femme qui dérangent de part leur présence impériale dont les tirages ont été réalisés en grandeur nature ? Helmut Newton a toujours choisi la femme fatale, parfaite, celle qui suscite fantasme, convoitise et luxure. L'ensemble des photographies représentent des femmes dans le luxe et l'oisiveté mêlant ce paradoxe de l'opulence et de l'ennui. Les mises en scène sont toujours scrupuleusement et minutieusement étudiées, façonnées dans le but de parvenir à une grande sophistication donnant naissance au glamour. Helmut Newton n'a jamais cessé d'explorer l'univers féminin sans jamais divulguer son mystère.


Consécration de René Burri

photographieRené Burri est surtout connu en tant que grand photographe reporter, il a de ce fait parcouru le monde entier pour le compte des plus grandes agences dont Magnum. Il suffit de regarder tous les billets d'avion exposés afin de s'en rendre compte. C'est un globe-trotter au service de l'information et de l'amour de la vérité, il a assisté à la majeure partie des conflits qui se sont déroulés dans le monde entier ce dernier siècle. La spécificité de ses photographies issues de son regard singulier tient dans le fait qu'il a toujours évité de saisir le sensationnel. Il cherche en priorité le moment décisif en amont ou en aval des faits. René Burri n'effectue pas un constat de la mort ou des blessures, aucune goutte de sang, aucun mort alangui au sol ne paraissent dans l'exposition. Il analyse plutôt les peurs et les craintes d'un soldat au front, la fureur d'une foule en colère. Il ne se contente pas de l'évidence mais cherche davantage l'indicible, l'imperceptible dans l'agitation. René Burri a côtoyé aussi et réalisé de ce fait des portraits des hommes les plus visionnaires du vingtième siècle tel que Picasso en 1957 jouant au cow-boy dans son atelier, ou avec ses enfants. René Burri a également rencontré Che Guevara en 1963 stigmatisant ce moment privilégié d'échange entre les deux hommes. Il est possible de déceler les finesses de ce face à face grâce à une planche contact. Il rentre ensuite au cœur de la phase de création de l'architecte visionnaire Le Corbusier à travers une série photographique évoquant cette parenthèse intime liée à la création.  René Burri fut assoiffé de curiosité et de découverte n'hésitant pas à se mettre au cœur du conflit ou de l'intimité des autres tout cela avec une grande pudeur et discrétion.


Irving Penn en Dahomey 1967

photographieUne série de photographie est présentée concernant le voyage en Dahomey, actuelle République du Bénin, à l'initiative du magazine Vogue. A cette occasion il constitue un studio mobile dans lequel il invite ses nouveaux modèles à poser. Irving Penn  capte le regard et les expressions si denses des membres des tribus africaines du Dahomey. Des femmes se présentent devant l'objectif en costume ou partiellement dénudées, d'autres montrent leurs étonnantes scarifications sur leur corps, puis un homme arbore fièrement son plus beau profil pour les circonstances. A croire que Irving Penn leur a prononcé à l'oreille des mots magiques afin d'obtenir des expressions saisissantes. Mais le plus fascinant et intriguant sont des photographies de sculptures appelées legba, elles sont constituées de boue, de terre, de coquillages...donnant une matière riche et dense, avec un dessin qui paraît à première vue primitif mais qui trouve en fait tout son sens dans les rites auxquels ils appartiennent. Son voyage l'aura inspiré pour les créations de Issey Miyake.

Laurence BAGOT

Infos pratiques

Du 14 janvier au 14 mars 2004
Maison européenne de la photographie
5/7 rue Fourcy
75004 Paris

Ressources Web

Site Internet de la Maison Européenne de la Photographie :

http://www.mep-fr.org/

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique

Chronique par Laurence Bagot

Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.