A+ A A-

Henri Cartier-Bresson (II)

Hommage : Rétrospective de Berlin

 

La Rétrospective de Berlin consacrée à Henri Cartier Bresson est sous le signe du deuil puisqu'il est décédé pendant l'exposition. Elle marque un moment transitoire et signe définitivement sa consécration en étant l'un des plus grands photographes de sa génération. Désormais il demeure  l'une des références incontournables en matière de photographie.

Cette rétrospective au Martin-Gropius-Bau s'avère être la réplique de celle qui a eu lieu à la Bibliothèque François Mitterrand en 2003. Cependant l'exposition actuelle a une tout autre résonance étant donné des circonstances ; elle incite davantage le spectateur à se photographierecueillir et à méditer sur l'intégralité de sa production photographique. Elle relate les grandes étapes majeures de sa carrière ponctuée par des voyages dans le monde entier où il manifeste son attention à l'égard de l'évolution des civilisations aussi différentes soient-elles. Sa curiosité s'est notamment orientée sur leur évolution, il a d'ailleurs effectué plusieurs pérégrinations dans un même pays dans le but de saisir son évolution autant sur le plan des rites que sur le contexte. Les photographies d'Henri Cartier Bresson sont principalement marquées par une présence constante de l'être humain ce qui montre sa fascination et sa foi en celui-ci. Son regard humaniste accorde une importance capitale à la grande palette expressive des hommes à travers leur posture sociale, leur regard étonné, leur geste quotidien, leur silence pensif.  Sa prédilection concernant l'humain reste une constante dans l'ensemble de son œuvre photographique. Le sujet est saisi dans son contexte à un moment qu'il qualifie de décisif. Il parvient à figer en image les instants de magie où il se passe quelque chose. Dans ses photographies il y a toujours un mouvement, un échange, un écho. Ce déplacement se révèle être magique grâce à la sensibilité, la subtilité de son regard et un sens de l'observation infaillible.

photographieHenri Cartier Bresson est considéré comme le père de la photographie journalistique à travers son goût des voyages et sa curiosité concernant  les civilisations. Il est également le fondateur de la célèbre et prestigieuse agence de presse Magnum dans laquelle il se trouve aussi des photographes de renom de Robert CAPA à Martin PARR. Puis il quitte son agence alors que sa carrière atteint son apogée. Il préfère se retirer du monde de la photographie et se consacrer à sa vie d'artiste celle qu'il avait mise entre parenthèses lorsqu'il a choisi de se destiner à la photographie. Tel l'homme qui atteint la sagesse, il se met à portraiturer ses amis, des anonymes ou lui-même à l'image des photographies qu'il a saisies  durant toute sa vie cela avec une grande humanité. La technique du dessin lui permet d'avoir une plus grande concentration et ceci lui confère une vision beaucoup plus introspective. Il manifeste à travers son trait les mêmes sensibilité et fascination à l'égard de l'homme. Il y trace son nouveau dessein en croquant le monde avec une vibration et une énergie tout en transposant son regard. Il saisit l'expression fragile d'une pose avec une extrême précision. A travers le dessin, il analyse et approfondit l'expérience qu'il a de l'être humain. Il s'agit d'une continuité presque naturelle à la suite de son travail de photographie. " Au fond ce n'est pas la photo en soi qui m'intéresse. Ce que je veux c'est de capter une fraction de seconde du réel " ce qui signifie que selon Henri Cartier Bresson peu importe le médium qui lui permet de saisir le réel, le plus important est qu'il s'approprie le réel en y projetant sa perception du monde.

Laurence BAGOT

Infos pratiques :

Rétrospective de Henri Cartier Bresson
Du 15 mai au 15 août 2004
Niederkirchnerstr. 7 Martin-Gropius-Bau
Berlin

Ressources web :

Site web de la fondaction Cartier-Bresson:
www.henricartierbresson.org

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Laurence Bagot
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.