Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Monsieur Jacques

Monsieur Jacques

http://monsieur.jacques.free.fr

 

Par : Frédéric Brizaud


photographieMais qui est donc Monsieur Jacques ?
D'après ce qu'il veut bien nous dire, ou nous faire croire, monsieur Jacques serait le fruit d'une cantatrice (même pas chauve) et d'un plombier zingueur. Il serait un jour tombé en béatitude devant une carpe et serait devenue… Monsieur Jacques. Mr Jacques mène une étrange existence virtuelle sur Internet. Il commence à avoir de véritables adeptes sur de nombreux forums de discussions. Cependant, certains affirment que Monsieur Jacques est un extra terrestre venu sur terre pour bombarder les humains d'absurde et de burlesque, avec une pointe d'humour British.

Pour en avoir le cœur net, et mettre définitivement un terme à ces rumeurs, nous sommes allés interroger Mr Jacques en personne afin qu'il nous dévoile ses véritables intentions.


Tout d'abord permettez-moi de vous poser la question que tout le monde se pose : Comment va votre Carpe ?


photographieC'est effectivement la question que tout le monde se pose. C'est même la toute première question qui m'est posée à chaque fois que je rencontre quelqu'un. L'on ne me demande jamais : " Comment allez-vous, Monsieur Jacques ? " mais, invariablement : " Comment va votre carpe ? " Avouez qu'il y a de quoi être vexé. Mais comme je suis peu sujet à la vexation, je vous répondrai en toute amitié ce que je réponds toujours en pareil cas : ma carpe Gertrude tient une forme olympienne, et j'ai toutes les peines du monde à contrôler ses penchants pour la fugue et pour les mauvais gardons.


Votre site est construit sous la forme de promenade interactive symbolisée par un fil. Vous arrive-t-il de le perdre?


Si vous voulez parler de Charles-Hector, c'est-à-dire du fil qui me tient lieu de partenaire et guide les visiteurs sur mon site, sachez que, contrairement à Gertrude, il est très casanier. Le risque de le perdre est par conséquent très limité. Quant à perdre le fil de mes pensées ou de mes mots, certes oui, cela m'arrive comme à tout le monde. Au fait, pourriez-vous me rappeler de quoi nous parlions à l'instant ?... Ah oui, le fil.


Perdre le fil, pour les visiteurs de mon site, cela consiste à délaisser les séquences linéaires pour s'aventurer dans un parcours dont l'itinéraire est aussi tortueux qu'aléatoire. J'ai ouï dire que certains visiteurs s'étaient égarés pour de bon dans ce dédale de pages hétéroclites, où l'on peut aussi bien croiser une adorable Mimi qu'un couple de lapins volubiles ou qu'un yakakwatik ombrageux. D'autres semblent avoir coupé volontairement leur fil d'Ariane, afin de squatter définitivement mon domicile virtuel.


Mais surtout, il me faut évoquer ici certains fils que je m'attache (sans jeu de mots) à ne jamais perdre : ce sont les liens qui se sont tissés, depuis la mise en ligne de mon site en 2001, avec les visiteurs de tous horizons qui m'ont fait l'amitié d'échanger des mots avec moi, par courrier électronique ou sur les forums de discussion. Certains ont même nourri mon site par leurs idées encore plus farfelues que les miennes, parfois par leurs images qu'ils m'ont généreusement offertes.


L'humour est au cœur de votre création, mais parfois certaines séquences m'ont laissé perplexe. Je pense notamment à "la Mongolie Maritime". Pouvez-vous nous apporter quelques lumières?


photographieAh, la Mongolie Maritime... Tant de rumeurs courent au sujet de mes relations avec ce singulier pays que j'avoue ne plus savoir moi-même où se situe l'exacte vérité. Songez que d'aucuns sont allés jusqu'à avancer l'hypothèse selon laquelle mon site tout entier ne serait qu'une vitrine publicitaire commanditée par l'Office du Tourisme Marémongol ! Pourtant, si l'on veut bien se pencher sur le contenu de ces pages en forme de dépliant touristique, il n'est pas interdit d'y voir une discrète satire des nombreux sites s'extasiant sur les merveilles naturelles de tel ou tel pays lointain, tout en oubliant d'exposer l'envers du décor, c'est-à-dire la vie quotidienne des habitants qui, malgré l'afflux des devises étrangères, restent inexorablement dans la misère. La Mongolie Maritime - dont le nom est aussi vraisemblable que ceux de la Suisse Océanique ou de l'Islande Équatoriale -, c'est le tourisme réinventé, la revanche de l'autochtone qui peut à loisir s'extasier sur les merveilles naturelles créées de toutes pièces par le touriste au travail. L'exotisme à domicile, et la richesse enfin partagée. Serais-je un incorrigible utopiste ?


Mr Jacques est en train d'acquérir une renommée internationale. A-t-il une ambition particulière comme de devenir le héros d'une série TV, se présenter aux prochaines présidentielles ou obtenir le prix Nobel de l'absurde ?


Nom d'un yakakwatik, comme vous y allez ! Affirmons-le tout net, je n'ai jamais eu qu'une seule ambition dans l'existence : devenir Monsieur Jacques. Je dois dire que je ne suis pas peu fier d'y être parvenu, même si je n'ai accompli là que la moitié de mon parcours. En effet, devenir Monsieur Jacques est une chose, mais le rester en est une autre, et non des plus aisées : j'ai fort à faire pour lutter contre les intrus qui, sous couvert d'une innocente visite de mon site, ne cherchent rien moins qu'à prendre ma place. Fort heureusement, Gertrude veille au grain, et ma solide expérience du maniement de l'assommoir pisciforme est un atout incontestable.


Et enfin, avez-vous une suite des pérégrinations de Mr Jacques en préparation ou d'autres projets en cours ?


photographieCommençons, si vous le voulez bien, par une réalisation déjà bien avancée à l'heure où je vous réponds. Gertrude et moi-même avons créé, fin juillet, un nouveau site nommé "Yakakwatik !" (http://yakakwatik.free.fr) et destiné à recevoir tout ce qui, de par la conception même du site de Monsieur Jacques, ne pouvait y trouver place : forums de discussion, productions des enfants des écoles avec lesquelles je corresponds, textes publiés sur Usenet, etc.

D'autres projets se trament autour de ma modeste personne. Plusieurs expositions sont prévues dans la région Nord-Pas de Calais, où j'ai un " fan-club " très actif. Une seule est programmée pour l'instant, elle sera visible durant tout le mois d'octobre à la Salle Jokelson et Handtsaem, Quai Freycinet à Dunkerque.

Quant à la suite que vous évoquez, l'idée fait doucement son chemin. Je ne puis encore rien en révéler pour le moment, sinon que ce deuxième épisode sera certainement très différent du premier, et sans doute orienté vers la narration, voire même vers le jeu d'aventure. Ce qui ne serait pas pour déplaire à mon fidèle Milou... Suis-je distrait ! Je voulais parler, bien sûr, de ma fidèle Gertrude.

 

Chronique par Frédéric Brizaud

Site : www.photophiles.com

E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.