A+ A A-

Rene Maltête

Rene Maltete

http://rene.maltete.com/main.php

photographie

Je dois avouer qu'il y a encore quelques jours je n'avais jamais entendu parler de René Maltête. Je l'ai découvert presque par hasard grâce à une amie (Merci Nadine) qui m'envoie régulièrement par mail des blagues qui circulent sur Internet. Un jour, mon amie m'a envoyé un diaporama d'une vingtaine de photos prises par un certain René Maltete. Je suis immédiatement tombé sous lecharme de ces photos des années soixante, drôles mais surtout humaines et poétiques qui symbolisent et presque qui caricaturent la France d'une certaine époque. Pour en savoir plus sur René Maltête, nous avons interviewé son fils Robin Maltête qui a bien voulu répondre à quelques questions.

Vous avez créé une galerie web http://rene.maltete.com/main.php où vous exposez quelques photos réalisées par votre père René Maltête. Pouvez-vous nous rappeler qui était votre père?

Un photographe assez atypique ! Anarchiste, anti-conformiste, non-violent, anti-militariste, pacifiste, etc. Pas de sécurité sociale, pas de patron, pas de retraite, pas de contraintes : un mode de vie assez difficile à vivre pour les proches... Il travaillait pour l'agence Rapho, comme Robert Doisneau, en temps que "photographe illustrateur", de façon totalement indépendante.

René Maltête avait l'art de capter des situations incongrues et drôles. Quelle était la part de spontanéité ou au contraire de mise en scène dans son travail?

La plupart du temps, il observait une scène qui lui donnait une idée de photo,  qu'il reconstruisait ensuite.

photographie

Dans les années soixante, il était quasi obligatoire de prétendre à la spontanéïté (influence de l'"instant décisif" de Henri Cartier Bresson); on sait maintenant que ce n'était que rarement le cas ( cf. l'histoire du "Baiser de l'hotel de ville" de Robert Doisneau).

Votre père était un photographe mais aussi un poète (cf. Bibliographie ci-dessous), comment abordait-il ses deux expressions artistiques?

De front. Vers la fin de sa vie, seule la littérature comptait. Il était très concerné par les questions écologiques et méditait beaucoup.

Votre site http://rene.maltete.com/main.php donne un aperçu du travail de votre père. On a cependant envie d'en savoir plus sur le photographe et sur l'homme, avez-vous prévu de développer le site?

Oui, et votre interview m'y incite !

photographie

Ressources web :

Le site sur René Maltête réalisé par son fils Robin Maltete : http://rene.maltete.com/main.php

Bibliographie (poésie):

Paris des rues et des chansons, 1960, Éditions Port-royal/Robert Laffont (épuisé). Réédité chez Pierre Bordas en 1995.
Au petit bonheur, la France, 1960, Éditions Hachette.
Intervention à coeur ouvert, 1962, Éditions Grassin.
Graines pour les sans jardin, 1980, Éditions Firmin-Didot.
Scribouillages, 1985, chez Plessier. Poèmes et photos
Cent poèmes pour la paix, 1987, Éditions Le Cherche Midi (préface de Bernard Clavel, couverture de Roland Topor).
100 poèmes pour l'écologie, 1991, Éditions Le Cherche Midi (préface d'Hubert Reeves).
À quoi ça rime ?, 1995, Éditions Donner à voir. Poèmes et photos.
Des yeux plein les poches, 2003, Éditions Glénat. 


Chronique par Frédéric Brizaud

Site : www.photophiles.com
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.