A+ A A-

Sans Logis

Sans Logis

par Jean-Luc Adde

Il est important, je crois pour un photographe d'être témoin de son temps, on passe si souvent dans la rue sans même regarder comme si l'on avait un bandeau sur les yeux, pas de sourire quand on croise une personne, pas un signe de tête, une indifférence et pourtant on n'a pas besoin d'aller à Calcutta, à Medellin ou à Rio pour voir la misère, elle est là bien là, ancrée sur le macadam, des hommes et des femmes ont basculés, parfois pour certains ce n'est qu'une étape, parfois c'est une condamnation injuste et à vie...

Je me dis souvent qu'avant de prendre une photo d'un SDF, je viole son intimité, est-ce bien?  pas bien ? je ne me pose pas la question, je saisis un moment de vie, de détresse, pas par voyeurisme, nihilisme ni pour faire du sensationnel mais  en espérant choquer pour que cela cesse et nous ouvre les yeux, essayer à mon petit niveau de partager la douleur, être Fraternel...

J'ai voulu faire ces photos en sépia avec une petite pointe rouge pour allumer un espoir, une petite lumière dans un monde de douleur, de misère, de détresse...

Photo 1
La seule chose qui m'aide à tenir ce sont mes potes d'infortune. Les autres mecs qui comme moi n'ont plus espoir en rien
Gilbert 45ans

Photo 2
La société a fait de moi un déchet, le soir venu, trop pauvre pour avoir un toit. Mais je ne me décourage pas, j'ai un boulot, une chance, je m'accroche à ça!
Patrick 25ans

Photo 3
Y'a rien à en dire, c'est dur, SDF c'est pas un métier facile, tous les jours faut recommencer, dire que certains nous considèrent comme des glandeurs!
Pascal 43ans

Photo 4
C'est pas parce que je suis à la rue que je garde pas ma dignité, oui tous le jours je me lave et une fois par semaine je vais à la laverie, j'ai toujours été propre question d'honneur, pauvre, sans papiers, sdf mais digne!
Kamel 34ans

Photo 5
Moi je suis schizophrène mais à l'hôpital on peut pas me garder, comme j'aime pas trop les autres, je préfère m'isoler, quand j'ai des angoisses, j'essaie de dormir et des fois ça passe.
Dominique 36ans

Photo 6
Dormir pour oublier, c'est mon dernier luxe !
Raymond 62ans

Photo 7
Si t'es SDF, noir et sans papier, c'est la totale ! 5ème fouille de la semaine !
Idriss 22ans

Photo 8
Même les agences d'intérim ne veulent plus de moi, j'ai pas d'adresse...
Darko 28ans

Photo 9
Moi ça me fait marrer les gens qui passent et qui me disent comment on fait pour vivre là ! comme si on avait le choix !
Sylvain 35ans

Photo 10
La pauvreté c'est le mariage entre la détresse et la honte, toujours pour le pire, jamais pour le meilleur !
Brigitte 40ans

Photo 11
On a beau dire quand le vent, la pluie arrivent ce sont vraiment les pires ennemis des sans-abris...
Pascal 48ans

Photo 12
Le temps passe pas vite quand on est SDF...
Bruno 28ans

Photo 13
Hier il a plu très fort, j'ai mal dormi et puis toutes mes affaires ont été trempées, il a raison Aznavour "la misère c'est mieux au soleil"...
Jaky 54ans

Photo 14
Les rails du métro m'attirent chaque jour un peu plus. Je me dégoûte tellement à faire la manche, à raconter ma vie aux gens qui s'en foutent, qu'un jour je pense que j'aurai le cran d'en finir.
Gaspard 55ans

Photo 15
La pauvreté, on s'en remet. La misère, c'est cette chose atroce, qui coupe les jambes et la tête. La misère, elle, est tragique.
Michel Ragon

En savoir plus sur l'auteur de cet article

Jean-Luc ADDE photographe Paris
Site : http://sanslogis.free.fr
Site officiel : www.jeanlucadde.com




Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde
Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde
Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde Sans Logis par Jean-Luc Adde