A+ A A-

Hôtel du Panthéon

Hôtel du Panthéon de 9 à 10

par Jean-Stéphane Cantéro

Mon approche photographique repose exclusivement sur ma certitude que la Vie offre de vraies pépites à qui veut bien les voir. Certains diront que c'est simpliste et je leur répondrai que, en effet, il n'y a pas plus simple que de prendre le temps de voir, de prendre le temps de regarder, d'admirer et de déceler les moments de bonheur que la vie dissimule.

Un  hôtel est avant tout un produit fonctionnel. On y dort, parfois on y prend un petit déjeuner, on paye et on s'en va.

Un hôtel c'est aussi un lieu de vie où tous les passages des payeurs amoureux, pressés, en affaire, en transit, malheureux donnent une âme.

Mais un hôtel c'est aussi une entreprise, une fourmilière ou des petites mains invisibles s'agitent pour le bonheur des heureux propriétaires d'un ou plusieurs soirs.

Qui sont ces gens dont la vocation est de faire plaisir au client suivant ?

Alain Bisotti, responsable de communication des Hôtels Paris Rive Gauche, m'a sélectionné pour réaliser une Photo. Le deal était de passer une nuit dans un des hôtels de la chaîne et de remettre une et une seule photo. J'ai évidemment accepté mais j'en ai profité pour réaliser un rêve. Je voulais passer derrière le miroir des serviettes bien pliées, du lit si bien fait qu'on ose à peine le défaire, du petit déjeuner servi au lit encore chaud, des fleurs fraîches qui vous offrent leurs plus belles couleurs quand vous arrivez.

Je me suis fixé une heure un dimanche matin de 9h00 à 10h00 pour suivre ces gens merveilleux. Une heure et pas plus.... Je voulais travailler dans des conditions de direct pour refléter la réalité. Immédiatement, j'ai été frappé par la photogénie des personnes. Une seule personne a refusé d'être photographiée, je l'ai juste immortalisé de dos, sans mise en scène et c'est, sans aucun doute, ma photo préférée. Il y a une force incontestable dans ce cliché.

Au cours de ce reportage je n'ai fait aucune mise en scène, je n'ai que très peu parlé afin de ne pas influencer les gestes quotidiens. Les portraits ont été fait en une seule prise.

J'ai refusé le flash car je souhaitais que mes photos nous plongent dans la réalité et l'ambiance de chaque instant. La gestion de la lumière a été un des problèmes majeurs. L'autre problème a été la nécessité de faire des réglages ultra rapides  afin de tirer le meilleur de chaque scène.

Je vous livre ce reportage et me refuse à commenter les photos. Non pas par paresse mais je souhaite que vous vous racontiez votre propre histoire à partir du postulat de base " 1 heure avec les employés d'un hôtel". Vos histoires seront-elles les mêmes que les miennes ? Non, je ne le crois pas. Seront-elles fausses pour autant ?, non évidemment.

Je dis souvent qu'une photo est un livre, il faut la lire et parfois la relire. L'interprétation qu'on en fait le lundi est parfois différente le samedi. Je compte sur vous pour me raconter vos histoires.

Jean-Stéphane CANTERO

D'autres reportages et images sur :
http://www.stef-cantero.com


Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10
Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10
Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10
Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10 Hôtel du Panthéon de 9 à 10
Hôtel du Panthéon de 9 à 10