A+ A A-

Rallye Aviron

26ème édition du Rallye Aviron du Canal du Midi

par Christiane Foray

Photophiles.com a suivi pour vous le rallye en aviron du canal du midi.

Au départ de la 26ème édition du rallye du Canal du midi, l’aviron club du lac d’Aiguebelette, section loisirs, était là, parmi les 42 embarcations qui y participaient !

Une équipe de 6 rameurs pour défendre sur une yolette (4 rameurs +1 barreur) les couleurs du club et un cycliste pour suivre et concourir à la sécurité, pour apporter son aide au franchissement des écluses tout au long du parcours.

Car quel parcours !

200 kilomètres entre Toulouse et Béziers, une quarantaine d’écluses, ou groupes d’écluses, à franchir à pieds, ce qui veut dire chaque fois sortie de l’eau, transport de la yolette, sur chariot, à l’aval de l’écluse et remise à l’eau ; il faut des bras et de la méthode si l’on ne veut pas se retrouver à l’eau ou coincé sous la yolette ou éborgné par les avirons qui débordent dangereusement de celle-ci ! Quant au vélo il doit être solide (et le cycliste vigilant), le chemin de halage n’ayant pas toujours le caractère d’une autoroute !

Parcours qui s’effectue en 5 jours et 10 étapes d’une vingtaine de kilomètres ce qui représente en moyenne 6 heures de navigation par jour.

L’organisation efficace, conviviale, généreuse : les repas de midi, pris le long du canal sur des grandes tables installées sous les fameux platanes du midi agités par une brise bienveillante, précédés d’un apéritif offert par la municipalité d’accueil de l’étape et introduits par un discours de soutien du maire.

Entrée, plat de résistance, fromage, dessert, le tout arrosé d’eau et de vin du cru !!! Car, Dieu merci, sur l’eau on ne souffle pas dans le ballon ! Et quel repas, à Castelnaudary, nous avons dégusté le très réputé cassoulet au confit de canard ! A Capestang nous avons goûté un fameux merlot (j’en ai rapporté une caisse !)

Un ravitaillement à mi-parcours de chaque étape pour prévenir les « coups de barre » et les déshydratations, distribution de fruits secs, de chocolat, de quartiers d’orange, etc… et de boissons sucrées.

Il faut une résistance à toute épreuve pour participer à ce rallye !

Mais les participants le sont (résistants veux-je dire) ! Et ils viennent de toutes les régions de France et du monde, pas moins de trois équipes de Nouvelle Zélande tout de même !

On parle français, anglais, italien, allemand, flamand….

On chante aussi pour accompagner le joueur d’orgue de barbarie qui lui aussi fait le parcours !

Une sécurité bien rodée qui surveille le déroulement du parcours, les infirmières présentes en permanence pour les bobos et les ampoules aux mains.

Le soir, retrouvailles pour la détente, douche, repas reconstituant, le tout suivi d’un dodo absolument nécessaire (même si c’est parfois en dortoir de 30 lits comme au collège de Notre Dame de l’Abbaye situé au pied des remparts de Carcassonne), car on ne rigole pas avec le timing, le lever étant fixé à 5h45, le petit déjeuner à 6h, la montée dans les cars à 7h et l’embarquement sur les bateaux à 8h.

Le rallye se termine par une course en ligne organisée le 6ème jour (cette année c’était sur l’Orb à Béziers) et croyez moi, ça n’a pas faibli, au contraire, chacun étant motivé pour se dépasser et Aiguebelette s’est montré à la hauteur !

On se quitte après la remise  des coupes avec le sentiment d’avoir réalisé une performance sportive, humaine et généreuse ! On se retrouvera !

En savoir plus sur l'auteur de cet article

La chargée de communication de Photophiles.com, Christiane Foray
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.



gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1 gallery1 gallery1 gallery1 gallery1
gallery1