A+ A A-

Helmut Newton

Helmut Newton

Par : Emmanuelle Foray et Laurence Bagot 

Helmut Newton est né à Berlin le 31 octobre 1920.

photographieA 12 ans seulement, il réalise sa première photographie (une vue de la Funkturn, la tour de radio de Berlin) avec un appareil photo qu'il s'est offert sur un coup de tête.

Peu intéressé par les études, il quitte le lycée à 16 ans pour devenir apprenti auprès d'Yva, photographe berlinoise, connue pour son travail sur la mode, le portrait et le nu.

Juif allemand, Helmut Newton fuit en 1938 les persécutions nazies et part pour la Chine. Une première expérience de photo-jounaliste pour le Singapore Straight Times se soldera par un échec ; il est renvoyé au bout de deux semaines.

En 1940, il part pour l'Australie, dont il a la nationalité, et sert dans l'armée australienne durant toute la seconde guerre mondiale. A la fin de la guerre, il monte un photographiepetit studio photographique à Melbourne et commence à travailler dans la photo de mode, entres autres avec l'édition australienne de Vogue.

Il épouse l'actrice June F. Browne en 1948, qui deviendra aussi une photographe renommée sous le nom d'Alice Springs. Ils partiront vivre à Paris à la fin des années 50. Helmut Newton travaille alors pour de nombreux magazines Le Jardin des Modes, Elle, Queen, Playboy, Nova, Marie-Claire, Stern. Il devient au début des années 60 l'un des principaux photographes de Vogue.

Le style audacieux et provocant d'Helmut Newton s'affirme, en particulier au travers des images réalisées pour l'édition française de Vogue. Il connaît alors un succès qui ne se démentira pas, et est recherché par tous les magazines. A tel point, qu'il décide en 1981 de quitter Paris pour s'installer à Monte Carlo, pour la mer, le soleil mais surtout pour sa fiscalité avantageuse.

photographieIl reçoit de nombreuses distinctions photographiques, dont le Grand Prix national de la photographie, (Paris-1990), le titre de meilleur portraitiste à New York lors des World Image Award... De nombreuses expositions et rétrospectives lui sont consacrées, ainsi qu'au couple de photographes qu'il forma durant plus de 50 ans avec Alice Springs.

Fin 2003, il a cédé à la ville de Berlin, sa ville natale, l'ensemble de son oeuvre.

Bibliographie :

Helmut Newton a publié de nombreux livres (cf. illustrations ci-contre). Cf. www.artefrance.fr/dvd/contacts
_newton/bibliographie.html

A noter la participation d'Helmut Newton en 2003, à un album pour la liberté de la presse : Reporters sans frontières - album photo 2003
- www.rsf.fr avec les photos d'Helmut Newton 8 euros. par Vincy

Sur Internet :

http://monsieurphoto.free.fr/
index.php?menu=1&Id=32

http://www.artefrance.fr/dvd/contacts_newton/
http://www.ionone.com/phtnewton.htm (en anglais) http://www.monaco.mc/actualite/95oct/paroles.html

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Emmanuelle Foray
Site : http://www.photophiles.com/
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Hommage à Helmut Newton

par : Laurence Bagot

photographieA Los Angeles, lors d'un accident de voiture à la sortie d'un hôtel, Helmut Newton s'est éteint à tout jamais. De ce fait il rejoint l'immortalité des photographes qui auront marqué leur temps en transfigurant le réel. Au mois de novembre 2003, il exposait la série " Yellow Press " à la galerie Templon à Paris. A cette occasion il faisait le déplacement et participait au vernissage. Cette soudaine tragédie invite à adresser une pensée pour cette haute personnalité de la photographie à la réputation très controversée. Il a marqué les esprits de part le caractère subversif de son œuvre transgressant les limites du visible. Désormais il hante la presse internationale dans laquelle il a laissé son empreinte grâce à ses multiples publications.

Sa notoriété était parvenue à son paroxysme. Reconnu de ses pairs et connu du public, il s'octroya le plaisir suprême en publiant le livre sous le titre de Sumo, le plus grand, le plus lourd et le plus cher de l'histoire de l'édition. Cet ambitieux projet vit le jour grâce au soutien et à l'hommage que lui accorda l'éditeur Benedikt Taschen. Ce monstre fut édité à 10 000 exemplaires tous numérotés et signés par l'auteur. La couverture affiche un de ces fameux nus féminins ostentatoire à l'allure altière, au corps plantureux, au regard froid, à la sensualité distanciée. Sumo met en exergue les photographies les plus célèbres inspirées essentiellement par sa fascination de la femme et les personnalités qu'il a croisées lors de sa carrière. Le célèbre couple Serge Gainsbourg et Jane Birkin dévoile son intimité sous le regard de Helmut Newton à travers des caresses sulfureuses. Par contre Jerry Hall apparaît dans un portrait sophistiqué et ambiguë tenant contre son œil droit un morceau de viande. Sa vision photographique de la femme fut toujours critique par rapport au contexte et au code social dans lequel elle s'inscrit. Ainsi il stigmatise La bourgeoise baignant dans son ennui à travers une position allongée, lascive dans un intérieur luxueux. La femme est souvent placée dans des situations, des positions paradoxales et décalées si bien qu'elle est plus ou moins érotisée dans n'importe qu'elle circonstance. Dans Suzy à la maison il ne s'agit pas de la femme avec son tablier de ménage, elle est plutôt en train de boire un verre tout en offrant en pâture sa généreuse poitrine suscitant implicitement le désir.

photographieHelmut Newton a souvent choqué son public en provoquant le scandale avec ses mises en scène sulfureuses. Dans les plus grands magazines dont Vogue, il s'amuse à heurter le regard des lectrices en montrant une femme soumise à des fantasmes masochistes. Peu importe ! Il se place comme un photographe audacieux et impertinent qui joue constamment avec le chic et les limites du vulgaire. Cependant un autre visage est dévoilé dans son œuvre avec des photographies autobiographiques réalisées essentiellement grâce à sa femme Alice Springs. En tant que photographe, elle prend son mari au cours de ses réalisations, le saisissant dans l'effervescence de la création. Puis plus grave, lors d'un accident cardiovasculaire en 1971 qui lui fit prendre conscience de la fragilité de la vie, il saisit ce moment de manière à défier et à surmonter la maladie. De cette période de convalescence il en fait un sujet photographique en se faisant photographier lors des consultations avec son médecin. Avec ces autoportraits il n'hésite pas à se montrer au plus profond de son intimité et dans un état de vulnérabilité. C'est toute une part de son humanité qui est livrée de manière touchante et émouvante. De manière quasi prémonitoire Helmut Newton avait légué l'ensemble de son œuvre à sa ville natale de Berlin qui lui rendra un hommage cet été.

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Laurence Bagot
Site : http://lbagot.free.fr
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.