A+ A A-

Sarah Moon

Sarah Moon

Par Eric Janvier 

"C'est la photo qui vous prend"

Pour beaucoup, les photographies de Sarah Moon évoquent des tableaux impressionnistes mettant en scène des femmes sensuelles, délicates et fragiles.

 

Leurs portraits fleuris et enrubannés ainsi que la série de spots pour une célèbre marque de parfums ont largement contribué au mythe. Pourtant, animaux, passants et paysages, saisis dans leur fugacité font aussi partie de son univers visuel.

photographieAprès une enfance heureuse, "une enfance dont je ne me souviens pas", Sarah suit des cours de dessin dans une école d'art. Elle devient mannequin professionnel dans les années soixante et pénètre ainsi les coulisses de la mode.

Sa renommée internationale débute en 1967, année de sa collaboration avec Cacharel. Des photos qu'elle compose alors émane une douceur pastel, faite de grain et de demi-teintes, qui sera sa marque de fabrique. En 1968, les books qu'elle réalise pour ses amies modèles retiennent l'attention de Robert Delpire, déjà éditeur de Robert Frank et de Henri Cartier-Bresson, qui deviendra son compagnon. Dès lors sa production photographique fera l'objet de parutions dans de nombreux magazines : Marie-Claire, Harper's Bazaar, Nova, Vogue, Elle, Stern et bien d'autres titres aussi prestigieux.
Ses images prises dans des lieux incertains à une époque incertaine lui valent éloges et récompenses à Paris comme à Londres, New-York ou Tokyo. Tout en exposant à travers le monde, elle réalise des campagnes publicitaires pour Biba, L'Oréal, Patou et bien-sûr Cacharel sous le pseudonyme de Loulou. En 1972, elle collabore au calendrier Pirelli et participe à de nombreux ouvrages collectifs sur la photo de mode.

photographieSarah Moon signe plus de 150 clips et courts-métrages. Pour les enfants elle revisite et illustre "Le Petit Chaperon Rouge", suite de photos en noir et blanc, qui associent clair-obscur et ombres chinoises. Mais la fin de l'histoire diffère quelque peu de celle imaginée par Charles Perrault….
En 1985, la mort de Mike Yavel, l'ami et assistant avec qui Sarah Moon a travaillé pendant quinze ans, est un grand choc. Ce sera aussi un tournant dans sa carrière puisqu'elle ne photographiera plus que pour elle-même : des photos sans commande, pour rien.
En 1990 "Mississipi One" marque son intérêt grandissant pour le septième art. C'est cette fois-ci un long-métrage qu'elle qualifie elle-même de "conte de fées empoisonné".
"J'ai l'impression d'avoir toujours voulu faire du cinéma. Pour moi la photo n'est qu'une image arrêtée d'un film."
En 1994, elle présente un documentaire sur Cartier-Bresson aux Rencontres Internationales de la Photographie d'Arles.
Sarah Moon vient de sortir "La petite Fille aux allumettes", vidéo et série de polaroïds réalisés dans des rues nappées de neige artificielle. Elle a fini par casser sa réputation de romantisme qui plaît tant aux japonais. Ses derniers travaux sont la traduction de ses obsessions d'aujourd'hui.photographie

Comme le souligne l'actrice Anouk Grinberg : " La vie se porte bien quand c'est elle qui la regarde ". Sarah vit à Paris depuis 1984 et est représentée par Corporart, Paris.

 

Points de repère :

photographie1979 : Grand Prix toutes catégories, Lion d'or pour les films Cacharel, Cannes
1985 : Gold Award for Applied Photography, International Center of Photography, New-York
1986/1987 : Lions d'or, films publicitaires, Cannes
1991 : Prix du fil de Femme pour " Mississipi One ", Marseille
1994 : Fipa d'or pour " Contacts ", Cannes
1995 : Rétrospective au Centre National de la Photographie, Paris
1997 : 12ème Festival International des Arts de la Mode, Hyères

Sources :

photographie

Bibliographie sélective :

Souvenirs Improbables - 1980 - Delpire Editeur
Le petit chaperon rouge - 1986 - Editions Grasset
Vrais Semblants - 1991 - Delpire / Parco
Inventario - 1997 - Université de Salamanque
Photo Poche - 1999 - Editions Nathan
Still - 2000 - Weinstein Gallery
Coïncidences - 2001 - Delpire Editeur

Filmographie :
Mississipi One - 1990 - Take Five Productions
Contacts - 1994 - CNP/La Sept/KS Visions
Henri Cartier-Bresson, point d'interrogation - 1995 - Take Five Prod
A propos d'une exposition - 1995 - Productions CNP
Lumière et compagnie - 1996 - Cineteve Productions
J'ai choisi cette photo… - 2000 - Musée Niepce/Riff Productions

Sur internet :

www.artefrance.fr
www.michaelhoppen-photo.com
www.mediaport.net

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Eric Janvier
Photographies d'auteur
Site : http://www.leica-gallery.net/ericjanvier/index.html
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.