A+ A A-

Brijesh Patel exacerbe l’Inde moderne

BrijeshInvité jusqu'au 19 juin 2011, par la galerie Duboys, Brijesh Patel exposera certaines de ses œuvres lors de l'exposition « This Is Not That ». Né en 1972 à Gujarat en Indie, sa famille déménage vers l’Angleterre alors qu’il est encore très jeune. C’est beaucoup plus tard qu’il se prend d’une passion pour la photographie.

C’est à cette occasion que Dominique Charlet et Fabien Charuau, co-commissaires, présentent leur sélection de 10 photographes indiens contemporains. Le but de cette exposition est de présenter « une approche photographique où chaque artiste sonde la réalité comme un fragment d'un vaste ensemble plus complexe » a indiqué Le courrier de l’Architecte.

Un collectionneur, amateur puis professionnel


Sélectionné pour le Prix Picter en 2011, Brijesh Patel vit à Londres. Photographe free-lance spécialisé dans la photographie documentaire et éditoriale, son travail met en exergue l’Inde moderne avec ses changements sociaux et économiques qui bouleversent profondément les modes de vie de centaines de millions d'indiens.

Il a tout d’abord commencer à collectionner les boites des caméras de Brownie trouvés dans des brocantes, alors qu’il n’a que 18 ans. Parmi ces boites, il découvre un rouleau de film, avec lequel il découvre le rouleau de 120. Alors que sa collection de Brownies augmentait, ses ses productions photographiques n’avancaient pas. Il explique sur son site internet « Je n'ai cependant pas cesser de m'intéresser à la photographie noir et blanc, au photojournalisme et à l’image de la rue traditionnelle. J'ai commencé à expérimenter et a lentement commencer à faire des images pour moi. Celles-ci avaient peu de réflexion, je pointais, cliquais et tirais. Mon intérêt a augmenté, mais ma relation avec le milieu est encore froide et impersonnelle ».

Des photos réalistes

Au fur et à mesure de son parcours universitaires, son intérêt pour le support visuel grandi. Cependant, il devra attendre des années avant de se décider à être photographe. Il prendra alors l’Inde comme sujet. « En tant que jeune garçon ayant grandit à Londres, je me voyais comme anglo-indien, ma relation avec l'Inde était ténu ». Les choses ont évolué, en 2005, il s’inscrit à l’université pour une maîtrise en photographie. Par la suite, les prix s’enchainent notamment au Guardian, et la Fondation Winston Churchill a soutenu son travail au Royaume-Uni et en Inde. « Cette fois-ci, ils m'ont permis de comprendre et de distiller ma relation avec le milieu et l'Inde. Ainsi, grâce à des projets d'auto-initié, j'ai commencé à explorer mon idée de l'Inde ».

Les différents clichés exposés sur son site internet mettent en avant des images réalistes, avec des couleurs naturelles. Il y a peu d’effet de lumière, notamment dans la collection « Recycling in Delhi ». Le photographe immortalise la vie dans cette décharge. Il montre la vie telle qu’elle est dure, simple, triste et parfois pleine de rire. Cette impression revient également dans la collection « A train journey », dans laquelle il prend en photos les passagers. Patience, effervescence et vie quotidienne de milliers d’indiens.  

Prix reçus ou nominés

2010:
Nominated for Prix Pictet 3.
Awarded the Monastery Residency, Norway
Selected for the Royal Photographic Society Portfolio 2 publication.

2009
Environmental Photographer of the Year – HIGHLY COMMENDED “Quality of Life”

2007
Joan Wakelin Award – The Royal Photographic Society / The Guardian

2006
The Guardian / UnLtd Social Enterprise Ethical Award for UK based photography project
Magenta Foundation, Canada Honorable mention 2006 UK Emerging Photographer
Winston Churchill Fellowship Award to create a project in India in 2006/07
The Art-House “Patch the Border” International visual art residency, Cieszyn, Poland

2005
Toscana Photographic Residency “Focus On Monferrato” , Piemonte, Italy

Son site : http://parchai.com/brijesh-patel/

Galerie Duboys
6 rue des coutures Saint-Gervais | 75003 Paris
T. 01.42.74.85.05
contact[at]galerieduboys.com
www.galerieduboys.com/expositions/presentes/

Entrée libre
Ouverture : du mercredi au samedi, de 11h00 à 19h00

Celine Tabou En savoir plus sur l'auteur de cet article

Céline Tabou
Evènements, Asie
Son blog : http://celinetabou.wordpress.com
Son mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.