A+ A A-

La Tablette Bamboo Pen & Touch de Wacom

La souris d'ordinateur fêtera allègrement ses 50 ans en 2013 et son usage informatique s'est répandu il y a 31 ans déjà. Très utile et conviviale, elle a cependant les défauts de sa précision, car manié à la paume de la main, le curseur n'aura jamais la précision de la plume de l'écrivain ou du pinceau du peintre. Beaucoup plus complexe dans sa construction et presque aussi âgée, la tablette graphique a su combler ce manque de précision. En combinant l'usage d'un stylet sur une grille très fines où les croisements des fils créaient les contacts nécessaires aux informations de positionnement, elle fournit ainsi le crayon du dessinateur ou le pinceau de l'artiste pour évoluer sur un ordinateur.

Dans la digne lignée des tablettes de la marque Wacom, la Bamboo charme déjà par son aspect et son style raffiné. Un design sobre et fonctionnel lui confère une touche de classe presque noble. Mais ce n'est pas uniquement pour faire joli à côté de votre clavier. Depuis les premières tablettes qui ne permettaient de travailler qu'avec un stylet dont le fil des premiers exemplaires était souvent gênant on est passé à des unités d'entrée sophistiquées qui réagissent non pas au doigt et à l'oeil mais presque.

photographieImage 1

Avec cette tablette, on est loin des souvenirs de l'école de grand papa avec les premières lettres qui crissent sur l'ardoise martyrisée par la craie de l'élève. Le stylet n'est plus indispensable et la tablette se pilote aussi au doigt, à 2 voire 3 ou même 4 doigts. On pourrait penser alors, vu que la souris est dirigée par le poignet, que le doigt qui suffit également à l'utilisation de la tablette va diminuer la précision au point de revenir à la définition spatiale de la souris. Ce serait oublier que les pavés tactiles, beaucoup plus petits, qui ornent les ordinateurs portables ont déjà une définition similaire à la souris. Comme la tablette dispose de plus d'espace, il suffit de paramétrer le rendu de la tablette pour que mes gros doigts n'aient rien à envier au stylet.

photographieImage 2

L'utilisation des doigts est soutenue par un logiciel qui permet d’accommoder toutes les situations pouvant se présenter à une utilisation facile et agréable. Avec le stylet ou le doigt, on a la même fonction qu'avec la souris et le clic peut se faire en tapotant la tablette ou à l'aide des boutons latéraux.

photographieImage 3

Avec 2 doigts on peut utiliser sa tablette avec l'effet i-pod qui agrandit une image en écartant progressivement les doigts, faire un double clic et d'autres multiples combinaisons. Avec 3 doigts, on peut faire défiler, latéralement ou verticalement une image. (le site de Wacom en fait la démonstration sur des cartes de Google-Map en déplaçant le fond de la carte à 3 doigts) , et avec 4 doigts le bureau peut défiler, se déplacer ou rendre possible l'exécution d'un flip 3D.

photographieImage 4

Ce n'est donc plus une simple tablette comme celle que j'utilisais il y a longtemps avec les premières versions de Photophop et où le stylet permettait des retouches fines et extrêmement précises. La précision est restée mais les capacités et les possibilités ont été multipliées maintes fois. A tel point que, fier de mon expérience avec ma première « Graphire » (C'est comme cela qu'elle s'appelait), je me suis lancé dans mes tests sans trop prendre la peine de lire le manuel. J'ai quand même parcouru le manuel mais d'un oeil distrait et sans trop de conviction. Et je me suis bêtement retrouvé dans des situations qui allaient plus vite et plus loin que mes intentions basiques. A ma grande surprise, il y a tellement de perfectionnement que je me sentais naïf de croire maîtriser le sujet sans autre. Certes, beaucoup de fonctions sont très facile et conviviales mais dès qu'on approfondit et qu'on devient exigeant, mieux vaut consulter le mode d'emploi avant de croire que ce ne sera pas possible, car c'est possible et même au-delà de ce que je croyais.

photographieImage 5

A titre d'exemple: La tablette est paramétrée d'origine pour s'adapter automatiquement à votre affichage. Je dispose de deux écrans, chose fort pratique lorsqu'on traite des images. Ma Bamboo s'est donc adaptée et je passe de l'un à l'autre sans problème. Mais je me disais que ce serait pas mal d'avoir le stylet sur l'un et la souris sur l'autre, par exemple Photoshop avec des retouches d'un côté pour la tablette et un gestionnaire d'images de l'autre avec la souris. Mon expérience me disait que dans le menu de configuration on devrait trouver la solution. J'ai cherché dans l'onglet de la tablette, des fonctions du stylet et je ne trouvais pas. J'allais me résigner quand, enfin, je me suis rendu compte que dans le menu du stylet et son suivi, il y a un bouton détail qui permet de gérer ce genre de situations. RTFM comme disent les anglo-saxons – Read That F..k Manual (Lisez ce F..tu manuel). En fait, malgré une grande complexité fonctionnelle, ces tablettes restent tout de même très faciles et agréables à utiliser.

photographieImage 6

Autre caractéristique remarquable : l'écriture manuscrite ! A l'aide d'un logiciel sophistiqué, il est possible d'écrire à la main, de signer ou de faire exactement ce que vous avez l'habitude de faire en mode manuel (en terme d'écriture, d'introduction de mots ou de caractères s'entend). D'un clic, vous faites apparaître une bande jaune qui vous propose soit une écriture à main levée ou caractère par caractère. Vous pouvez également y faire apparaître un clavier et presser les touches. Le logiciel reconnaît assez facilement les caractères introduits pour autant que ce ne soit pas une ordonnance de médecin (!). Un autre simple clic à l'endroit où vous voulez l'insérer et comme par magie votre texte s'y inscrit en caractères machine. Avec sa connexion USB, voilà un clavier et une entrée manuscrite pour n'importe quel écran ou ordinateur Tablette.

photographieImage7

C'est peut être également mon inexpérience en la matière, ou alors une erreur de ma part dans les paramétrages de fonctions mais lorsque j'ai enfin trouvé la parade des deux écrans et que je faisais mes retouches sur mon logiciel de l'écran de droite, il m'était impossible d'utiliser l'écran de gauche avec la souris. Ou alors, la souris sautait d'un écran à l'autre après un clic dans le logiciel de dessin. Il faut sérieusement que j'étudie le mode d'emploi car c'est certain, l'erreur vient de chez moi. Je reprends mes études du manuel et je vais trouver la raison et sa solution.

A noter que le rangement du stylet ne se fait pas dans un tiroir, ni sur un porte plume ni même dans un clip mais dans une sangle en tissu rouge sur le côté, du plus bel effet. Attention, il est bien précisé d'entrer la « gomme » en premier et de ne pas entrer les boutons latéraux dans cette « dragonne » pour ne pas risquer d'abimer les boutons du stylet.

photographieImage8

Un bien joli cadeau qui devrait faire le bonheur de ceux qui apprécient passer des heures à corriger des détails ou à bichonner leurs images, à faire des montages et assemblages au nanomètre (enfin presque) et bien d'autres choses que la souris fait moins bien. Pour ceux que « le mulot » a rendu sensibles aux tendinites (bras de tennis et autres), le stylet qui se manie comme une plume d'écrivain ou le doigt parcourant une surface plane n'ont jamais généré ce genre de douleurs.

Une pochette permet de ranger la tablette qui peut prendre place au côté d'un ordinateur portable, lequel profitera pleinement de la capacité de la tablette à reconnaître l'écriture manuscrite, entre autre.

Petite remarque personnelle qui incitera peut être les concepteurs: J'aime bien taper sur mon clavier et y rédiger des textes mais avec le stylet entre les doigts c'est pas toujours pratique. Pour cela, je verrais bien une sorte de mini stylet qu'on pourrait fixer sur le dessus de l'ongle de l'index avec un anneau élastique ou un velcro. Avec le doigt (dessous) je pourrais taper mon texte et avec le bout de l'ongle et son stylet (dessus) dessiner ou commander des opérations précises sur ma tablette.

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)