A+ A A-

J'ai testé... Les luminators


Lorsque la photographie rejoint la décoration d'intérieur.

photographie

Lorsque la photographie rejoint la décoration d'intérieur.

La limite entre la définition des objets et leur utilisation est parfois très floue. Lorsqu'il s'agit d'un robot dont la conception est spécifiquement dédiée à une tâche ou une utilisation, la définition est claire. Mais dès que l'on entre dans le domaine des appareils, cela devient vite complexe. Pour étayer cette affirmation, rien ne vaut la comparaison avec les appa­reils actuels, que ce soit en téléphonie, photographie ou vidéo: où s'arrête la définition de chacun? On a actuellement un choix tellement vaste d'appareils qui font tout et plusieurs choses à la fois. Est-ce que mon téléphone mobile est encore un téléphone ou un appareil de photo ou un terminal PC?

Sans aller aussi loin, c'est un peu aussi ce qui rend la caractérisation du Luminator diffi­cile. C'est un écran qui n'est pas un écran, une photo mais qui est plus qu'un tableau pho­tographique encadré, un éclairage, une décoration d'intérieur, un créateur d'ambiance à domicile, un panneau publicitaire rétroéclairé? Difficile de lui donner un nom. Selon son concepteur, Torsten Henke, un ingénieur allemand résidant à Zurich, c'est une décoration d'intérieur permettant de créer une ambiance personnalisée grâce à la photographie tout en étant un éclairage modulable. Presque un poème. (Image 1)

photographie

Au final, cela donne une photographie affichée en grand dans votre salon et qui vous donne en plus la sensation d'être sur la terrasse à contempler le paysage sans fenêtre ou, selon le sujet vous plonge au coeur d'une ambiance qui vous est chère. Etant donné ses dimensions assez conséquentes (1m 50 sur 60 cm ou 90 cm sur 60 cm et 7 cm d'épais­seur) on a vraiment l'impression d'être plongé dans la scène de l'image affichée. Équipé d'un système de rétroéclairage avec un variateur de lumière, ce tableau fait donc égale­ment office de lampe intérieure qui diffusera une lumière colorée propre à l'image. Il conviendra donc de bien choisir son image en fonction de l'endroit où ce tableau sera ins­tallé. Une image en noir et blanc risque de se prêter un peu moins à ce genre d'utilisation mais c'est néanmoins possible (Image 2).

Dans la panoplie de la production figurent une quantité d'images produites par divers pho­tographes avec leur style particulier. On a le choix entre des photos panoramiques prove­nant d'Islande, de Berlin, de voyages en Sibérie ou dans les Pays de l'Est, mais aussi des images d'architecture, de fleurs stylisées, d'intérieurs spécifiques (restaurant chinois par exemple – Image 3) de paysages somptueux, de forêts, ainsi que diverses formes d'essais photo­graphiques variables et variés. Il est également possible de fournir ou proposer sa propre image, que le concepteur fera transformer en une sorte de diapositive aux dimensions ap­

photographie

propriées. Bien que ce ne soit pas destiné à cela, il est également concevable d'utiliser un Luminator comme panneau publicitaire ou d'annonce, par exemple dans un magasin, une vitrine ou un restaurant. Avec un peu d'imagination ou de conception de l'image, il est  tout à fait concevable de réaliser des images composées mêlant le dessin à la photographie, le graphisme et les textes pour en faire une utilisation personnalisée et axée également sur le marketing ou la publicité. Cependant, le Luminator est avant tout destiné à un usage en intérieur, dans une maison et pour agrémenter soit un bureau, un salon ou tout autre local de séjour ou de travail. Pour éclairer et créer l'ambiance d'un studio aux dimensions exigües, il vaudrait également mieux se concentrer sur celui de plus faible dimension (90cm x 60cm) car un panorama d'un mètre 50 de large, ça prend de la place. Quoique ...

photographie

au vu de l'Image 4, cela soit tout à fait possible. L'image n'est pas destinée à être modifiée, bien que, selon son concepteur, cela ne représente qu'un retour en atelier pour y changer le film positif ou l'image de surface. L'avenir du Luminator passera peut être également par la numérisation car il est prévu dans un avenir proche et si les prix des dalles numériques continuent leur tendance vers la baisse des coûts, d'en équiper certains exemplaires de manière à pouvoir faire changer l'ambiance au gré de l'utilisateur. Ce ne devrait cependant  pas devenir un panneau publicitaire où l'affichage change régulièrement car et avant tout, le Luminator reste un élément de décoration d'intérieur et de création d'ambiance utilisant la lumière et la photographie à cet effet. (Image 5)

photographie

Luminator n'est pas destiné à un usage de masse ni à la production à grande échelle. C'est avant tout un objet design, de décoration et d'agrément intérieur et qui n'est pas forcément à la portée de toutes les bourses puisque son prix, en version panorama d'un mètre et demi, avoisine les 2'500 €.


Plus de détails et d'images (en allemand pour le moment) sur le site de Luminator (http://www.luminator.ch/).
En France, Luminator est représenté et soutenu par l'agence « De Concert Communication », 60 rue d'Argout à Paris (75002), tél 01 42 33 39 39 et site http://www.deconcert.com/ 

Rémy Pilliard

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)