A+ A A-

ACDSee Pro 3

J'ai testé pour vous ... La dernière version de ACDSee Pro 3

photographieLa photographie numérique permet actuellement la création d'une quantité phénoménale d'images. C'est bien agréable, utile, pratique etc., de pouvoir disposer ainsi de souvenir sans limites mais, comme toute médaille a son revers, il faut aussi voir les problèmes que cela engendre. Alors que, dans des temps pas si anciens, les images étaient classées dans des cartons à chaussures, l'ère du numérique exige plus que cela. Il faut non seulement trier et classer, mais également ajuster, sélectionner, quotter, répartir, faire des tri beaucoup plus affinés etc. Alors qu'en 1980 un film obligeait le photographe à compter par 36 poses, on se retrouve en 2010 à compter en Méga-octets avec un nombre de prises de vues qui ne se limite que par la taille des mémoires, en Giga-octet le plus souvent et un nombre d'image dépassant souvent la centaine. Et cent images par weekend ça ne laisse plus beaucoup de temps pour flâner au coin du feu les soirées d'hivers. Les concepteurs de logiciels l'ont bien compris car le nombre d'assistants photographes électroniques sont légions. Cela va des gratuiciels comme XNView, IrfanView, Picasa aux logiciels logiciels pro comme Lightroom d'Adobe sous Windows, Aperture pour Mac en passant par toute une série de logiciels payants ou partagiciels dont précisément ACDSee.


photographieDepuis que MicroApplication est devenu l'éditeur de ACDSee, fin 2009, une version 3 du gestionnaire d'images destiné particulièrement aux « pros » de l'image mais accessible à tous vient déjà de sortir. Nous l'annoncions d'ailleurs dans notre rubrique des nouveautés (7ou9 de janvier 2010) du n°84 de Photophiles. Ne connaissant pas les versions précédentes, mon analyse se limitera à la présentation de cette nouvelle mouture et mon appréciation à l'usage. Par contre, utilisateur d'autres versions concurrentes, je peux me permettre de faire certaines comparaisons.
Au lancement d' ACDSee Pro 3, une similitude avec certains logiciels destinés aux pros de la photo, comme Lightroom d'Adobe, saute aux yeux: l'interface est noire. (Image1) C'est normal et logique, vu que ce gestionnaire tente de reproduire la table de tri du photographe et que toutes les images ressortent beaucoup mieux sur un fond noir ou sombre. Mais une autre similitude avec les logiciels pro m'est apparue, notamment en comparant avec le logiciel d'Adobe, c'est la répartition des tâches de travail proposée par le logiciel. Alors qu'avec Lightroom vous avez des fonctions de bibliothèque, développement, diaporama, impression et web, avec ACDSee vous avez les fonctions de gestion, d'affichage, de traitement et online. (Image2) C'est également logique car tout cela répond aux besoins de celui qui traite et gère ses images. C'est valable pour tout sur cette planète d'ailleurs: lorsqu'on fabrique une roue, elle doit forcément être ronde et nul ne pourra revendiquer d'avoir une roue plus ronde que celle de son concurrent. De plus, c'est une bonne chose pour celui qui veut passer d'une application à l'autre sans risquer de se fourvoyer dans de multiples apprentissages ni mélanger les fonctions.


Bref, à part les comparaisons et les similitudes, il faut reconnaître que ce logiciel n'a rien à envier aux gros ténors professionnels. Certaines fonctions sont même plus simples à maîtriser grâce notamment à la possibilité de mettre des menus en fenêtre et de paramétrer ces fenêtres, d'autres sont un peu moins évidentes. A l'usage, il est difficile de préférer l'un à l'autre et ce seront probablement des critères personnels qui vont faire la différence.
photographieAlors que l'interface se présente de manière assez simple au premier démarrage, (Image 3), elle peut très rapidement se compliquer dès lors qu'on fait usage de tous les affichages possibles (Image4). photographieCela laisse présager du nombre de possibilités de travail à disposition. En quelques clics et tours de main vous avez un outil à disposition qui vous permet d'organiser facilement et sans trop d'effort, toute votre bibliothèque d'images. Comme il se doit, vous avez à disposition une quantité de fonctions annexes à la gestion mais fort utiles, comme la gestion des métadonnées, au développement des fichiers propriétaires (RAW) bien que la liste de ceux pris en charge soit encore restreinte (un peu de patience, le logiciel vient de sortir) et certains appareils récents de fin 2009 n'y figurent pas encore. Une centaine de formats sont reconnus mais il y a fort à penser que leur nombre sera mis à jour pour rattraper les possibilités offertes par des gratuiciels comme IrfanView ou XNView qui en reconnaissent plus de 400.


photographieAu niveau du traitement de l'image, on notera une quantité impressionnante de fonctions avec, entre autre, une correction géométrique permettant de torturer l'image dans tous les sens (Image 5), des fonctions d'éditions de la couleur, des contrastes, de la luminosité, bref de quoi transformer une belle image en un chef d'œuvre, ou presque ! (à condition d'opérer les bonnes fonctions) (Image 6). photographieUne autre fonction très intéressante permet de rechercher les doublons et leur traitement – suppression automatique ou personnalisée. (Image 7) ce que beaucoup ne proposent pas (ou pas encore)


photographieComparativement aux logiciels gratuits, ACDSee Pro 3 offre la même capacité de gestion des images, avec certains raffinements intéressants. Beaucoup des fonctions proposées le sont indifféremment chez les uns comme chez les autres et ce n'est pas vraiment sur ce point qu'il faut chercher la comparaison. Par contre, il se rapproche beaucoup et même de très près, au niveau du post-traitement des images, des logiciels destinés aux pros. Même s'il a encore quelques petits défauts de jeunesse à corriger, il peut tenir la concurrence avec ces grands ténors.
ACDSee Pro 3 navigue dans le domaine professionnel avec un prix qui s'adresse aux amateurs puisque de rapides évaluations du marché ont permis de constater des rapports de 1 à 2 voire 1 à 3. A ce niveau là et constatant ce qui est mis à disposition en fonction du montant exigé, le logiciel de MicroApplication est vraiment intéressant.


Images ACDSee et copies d'écran d'auteur.

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique

Test et article réalisés par Rémy Pilliard, images d'auteur ou fournies par le fabricant

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)