A+ A A-

Giroptic, la photo à 360

photographieIl y a près d'un an, dans la rubrique 7 ou 9, une annonce noyée parmi les actualités des grands comptes de la photographie, présentait un petit appareil capable de faire des panoramiques 360° en une seule prise de vue: le Giroptic. Avec un aspect multicolore et une forme un peu particulière pour un appareil de photo, la présentation laissait difficilement entrevoir comment cela pouvait fonctionner.


photographieEn recevant l'appareil pour le tester, je fus surpris de voir le peu de matériel et la simplicité de l'ensemble. Songeant à ce que je viens de lire et le concept que ses créateurs viennent de lancer, à savoir le Giroreporter, je m'attends à voir quelque chose qui justifie les valeurs et les investissements annoncés. Surtout quand les chiffres sont assez proches des 1'000 € et par comparaison avec les appareils photos de cette catégorie de prix. J'acquiesce un petit peu de déception. C'est un joli appareil, dans une jolie mallette à l'extérieur en tissus de bon goût mais à l'ouverture on se demande si c'est bien ça. Entièrement en matière plastique de couleur crème, cela ressemble avec un objectif surmonté d'une baguette avec une demi sphère réfléchissante en maintenu par un socle de forme approximativement carrée qui en forme la base et le centre névralgique. (Image 1)

Franchement, c'est plus proche du gadget japonnais que de l'appareil de photo au look classe. Il manque ce petit côté sophistiqué, cet aspect noble que présentent la plupart des reflex. Difficile dès lors d'imaginer démarcher des entreprise de standing pour leur proposer des photos avec ce genre d'arguments. Le cache semi transparent et coloré qui sert de capuchon à l'optique, également en matière plastique, est visiblement constitué d'un simple tube rigide et n'améliore pas l'aspect professionnel de « l'engin ». Personnellement, j'aurai préféré le voir dans un boîtier noir, avec quelques aspects métallisés et une certaine recherche dans la forme. Ce boîtier approximativement carré, avec son rond central à écran LCD servant de visualiseur, d'écran de contrôle et d'écran de paramétrage manque de goût. On dirait un périscope légèrement remodelé. Certes, visualiser 360° sur un écran rectangulaire n'est pas dut tout approprié. Mais un écran de travail et un écran de visualisation séparés donneraient une autre perception. En y ajoutant des boutons imitant les appareils reflex, la justification d'un prix un peu plus élevé et un aspect pro contribueraient certainement à une meilleure appréciation. Il semble plus judicieux de présenter un objet qui impose une certaine présence pour démarcher une clientèle. Surtout lorsque l'on sait que les concepteurs destinent cet appareil au service des agences immobilières, des agences de tourisme voir des acteurs du domaine touristique (hôtels et autres). Cette catégorie de clientèle qui a souvent à faire aux gens fortunés risquent de se gausser de vous voir débarquer avec un Giroptic avec l'intention de leur proposer des images à forte valeur ajoutée. (Image 2)


photographieCela mis à part, le Giroptic est un sympathique petit appareil permettant de faire des prises de vues que même les photographes professionnels on de la peine à réaliser. Là où l'appareil reflex a besoin de plusieurs prises de vues, plusieurs réglages (la luminosité changeant à chaque prise), le Giroptic peut réaliser son image en une fois (lumière sans trop de variations) ou trois fois sur le principe HDR. La combinaison de ces trois images est cependant à perfectionner car des objets ou personnes en mouvement lents peuvent devenir des fantômes à l'exemple du personnage semi transparent à proximité de l'arbre de gauche sur l'image 3 (Image 3).
photographieIl faut reconnaître également que le principe est génial, bien qu'il soit déjà utilisé à d'autres fins, en robotique notamment (gestion et auto-contrôle de plusieurs robots mobiles entre eux). Au lieu de faire tourner l'image autour d'un axe, on utilise un miroir hémisphérique placé au dessus de l'objectif et qui reflète l'image obtenue sur un capteur circulaire placé à 90° en dessous de ce miroir. En plaçant ainsi l'objectif à la verticale, l'image circulaire reflète tout l'environnement sur 360°. Il suffit de « déplier » le cercle pour en faire un rectangle. (Images 4 et 5)


photographiePar contre, aucun logiciel connu ne permet de développer votre paysage « en galette ». Giroptic vous le propose, sous certaines conditions mais sans vous livrer de logiciel. Vous devrez donc impérativement passer par leurs services pour cela. C'est un choix qui peut faire hésiter, sachant qu'on ne sera jamais maître de ses propres œuvres. C'est comme acheter des films que seul un établissement peut développer, avec tous les risques et les désavantages que cela comporte. Pas de développement personnel, aucune assurance sur la durée (Qui les développera dans X années?), risque de coulages ou de perte, pas d'assurance de qualité, etc. (Image 6)
photographieLes images obtenus sont de bonne qualité, en 72 ppp pour une utilisation sur le web, comptant au final quelques 500 Ko, par contre mal utilisables pour des plaquettes ou des livres.  Le piqué est appréciable, le rendu des couleurs également mais il manque un petit peu de ce côté image de classe ou de qualité pour en faire un produit utilisable professionnellement. (Image 7)


photographieA vouloir faire simple, on se demande si les concepteurs n'ont pas fait trop simple et cela devienne nuisible à sa propagation dans les milieux visés. Il semble bien plus destiné aux amateurs de paysages tournants et aux passionnés par les vues circulaires de haut qu'aux agences et institutions où les Giropticiens désireraient les voir évoluer.


Bien évidemment c'est un avis ou une conception qui se laisse discuter.
Giroptic, leur site en français ou en anglais: www.giroptic.com

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique

Test et article réalisés par Rémy Pilliard, images d'auteur ou fournies par le fabricant

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)