A+ A A-

Gimp 2.6 – le guide pratique de MicroApplication

photographieDepuis de nombreuses années, j'analyse dans ces colonnes les logiciels gratuits qui gravitent autour de l'image et de la photographie. Depuis longtemps déjà, je voulais parler de Gimp. Mais parler de GNU IMage Processing c'est comme parler de Photoshop ou de Hasselblad. Il faut une bible pour en parler correctement, objectivement et l'analyser dans ses moindres détails. Et ça, ce n'est pas à la portée des quelques lignes paraissant chaque mois sur votre site préféré (Photophiles). Heureusement que quelques éditeurs, qui ne reculent pas devant la tâche ardue que représente la description un logiciel toujours en évolution, ont parfois le courage de proposer des assistants. C'est le cas justement de MicroApplication, renommé pour ses produits nombreux et variés des domaines de l'informatique, de l'imprimerie et de l'image. (image 1)

 

photographieA première vue, on peut penser que c'est un ouvrage qui sera vite dépassé. Possible mais il semble que cela fasse partie de la politique de l'éditeur. Son prix modique d'une dizaine d'€ donne fortement à penser que lorsqu'apparaîtra la version suivante, une nouvelle version de ce guide sera rapidement disponible. Un peu à l'image d'un magazine qui nous tient au courant de l'actualité, il faut voir dans ce petit livre, de plus de 180 pages, un assistant temporel que l'on remplacera à la prochaine évolution du logiciel. Il n'est d'ailleurs pas conçu pour prôner fièrement dans votre bibliothèques lors des prochaines 50 années. Par contre, il semble suffisamment robuste pour tenir et supporter de nombreuses et fréquentes manipulations. Son petit format (12cm de large, 19 de haut et 1cm d'épaisseur) permet également de le glisser dans une poche de veste, dans le sac à main de Madame ou dans la sacoche de votre portable. (Image 2)


photographieCertes, MicroApplication est surtout connu pour offrir des produits à prix très abordables. On serait donc tenter de faire l'amalgame entre un prix bas et une qualité moindre. Honnêtement, c'est un peu l'à priori que j'avais et je dois avouer que c'était mal fondé. Au toucher, déjà, le papier glacé donne une petite touche de classe. Ensuite, un rapide coup d'oeil à l'intérieur fait déjà entrevoir plein de couleurs. Et ce n'est pas un attrape-nigaud, loin de là. Les couleurs sont là à titre de repère et pour faciliter l'utilisation de ce guide. (Image 3)


photographieCe n'est pas une bible ni un manuel de sagesse ! Et les auteurs mettent le lecteur en garde d'entrée dans l'avant-propos: Il est possible que des éléments évoqués dans ses lignes ne soit plus d'actualité au moment où vous les lirez (adresses web, par exemple). De même, il se peut également que des modifications mineures du logiciel rendent certains propos caduques. Mais les auteurs le disent clairement, le but de cet ouvrage est de vous permettre d'appréhender, de maîtriser ce logiciel et de pouvoir trouver du plaisir à réaliser rapidement des opérations concrètes et utiles.
Comme il s'adresse à tous, autant aux débutants qu'aux professionnels (si si, eux aussi peuvent en apprendre dans ce bouquin), le 1er chapitre est obligatoirement consacré aux notions de bases, de l'informatique au traitement de l'image, de la création d'un fichier à la sauvegarde du travail. Gimp étant également multiplateforme, c'est à dire qu'il peut être utilisé avec différents systèmes d'exploitation comme UNIX et Linux, Mac OS et Windows, quelques lignes sont consacrées aux différentes installations avec quelques aides supplémentaires pour ceux qui en auraient besoin. (Image 4)
photographieLorsqu'on sait que, pour beaucoup d'utilisateurs de l'informatique ou de l'imagerie numérique, tant les coûts financiers vont de paire avec la complexité et la maîtrise des outils que cela en devient vite décourageant, il est appréciable de pouvoir compter sur des logiciels qui ne coûtent rien. Bien plus encore, le fait que des éditeurs proposent à moindre coût des aides et des guides de ce type permet à ceux à qui les alignements de 1 et de zéros donnent des cauchemars, de se réconcilier avec les machines et leur pouvoir de traiter et retravailler les images si patiemment réalisées mais qui ne donnent pas le résultat escompté. (Image 5)
photographieC'est peut être grâce à ce genre de petit fascicule que beaucoup de jeunes peuvent créer des oeuvres fantastiques dans le domaine de l'image. Sans me vanter, j'avais l'impression de bien maîtriser le traitement de l'image et je pensai ne rien apprendre de ce livre que je destinai aux débutants ou aux personnes en quête de soutien informatique. Seconde erreur de ma part depuis le début de ce texte: J'ai appris quelques astuces, j'ai compris quelques finesses et je ne me suis pas ennuyé en le consultant. Promis, juré! la prochaine fois, je ne regarde pas le prix avant le contenu pour me faire une opinion sur un petit guide de MicroApplication. (Image 6)

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique

Test et article réalisés par Rémy Pilliard

Remy PilliardPour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par Rémy Pilliard
Photographies d'auteur
Site : http://www.d-aprilli.net/
E-mail : remy.pilliardATphotophiles.com (remplacer AT par @)