A+ A A-

L'agence Rapho

  • Published in Histoire

L'agence Rapho


Par : Alain Rio


Avant-propos :


photographieL'histoire de la photographie n'intéressait guère les Français jusqu'à ce qu'une équipe de spécialistes dirigée par Michel Frizot se charge de composer une " nouvelle histoire de la photographie " de 800 pages publiée après 5 années de recherche en 1994. Jusqu'alors c´était presque une exclusivité Américaine. L'approche de la proposition française était quelque peu différente, mais cela ne fait qu'ajouter à la difficulté de donner une idée relativement complète de la matière. Par quels cotés l'aborder, qu'y inclure, qu'en exclure… Par exemple, le " courant humaniste français " y fut traité dans le cadre plus large du néo-libéralisme d'après-guerre. Aussi vous comprendrez, en guise d'excuses indélicates, que puisque je ne suis ni spécialiste de l'histoire ni même professionnel de la photographie, j'ai dû, parfois par méconnaissance et manque d'expérience, opérer des choix qui pourraient déplaire, paraître arbitraires ou omettre des mouvances ou acteurs qui ont marqué l'histoire de la photographie. Vos critiques et suggestions seront donc les bienvenues : elles seront une aide précieuse dont je vous remercie à l'avance.


Photographie humaniste en France :
Les photographes de l'agence Rapho


photographieSi la deuxième guerre mondiale a eu une forte implication dans l'approche et le développement de la photographie, un autre facteur, qui remonte à l'avant-guerre a été déterminant. A partir des années 20, la presse écrite sous forme de magazines illustrés (Look, Time, Réalités, Vu…) a pris un essor faramineux. Il fallait en effet répondre à l'attente d'un public qui, en plus des textes de présentation et d'analyse, exigeait des représentations plus parlantes. La photographie par son instantanéité, son réalisme, présentait tous les avantages pour illustrer les nouvelles du monde.


Face à cette soif d'images, des agences de photographie ont commencé à éclore puis à fleurir. Des plus fameuses, outre l'agence Magnum (cf. chronique précédente), l'agence Rapho est née en 1946 sous l'impulsion de Raymond Grosset. Cette agence, encore en vie aujourd'hui, réactiva en fait la première agence créée en France en 1936 par l'émigré juif Charles Rado et dont le nom (Rado Photograhie) est intégré dans le nom actuel. Raymond Grosset s'entoura de jeunes photographes qui travaillaient déjà pour des magazines (Robert Doisneau, Edouard Boubat, la suisse Sabine Weiss et Willy Ronis). D'autres noms illustres viendront s'associer à cette entreprise à caractère familial : Jean-Philippe Charbonnier, globe-trotter impénitent, mais qui aura aussi couvert les " scènes de vie française " sans avoir eu de son vivant la reconnaissance qu'il méritait ; l'emblématique Jean Dieuzaide qui n'a eu de cesse de promouvoir de manière partisane la photographie jusqu'à faire de sa ville de Toulouse une véritable forteresse de la photographie du 20° siècle (il a imposé à la ville la création de la galerie municipale du château d'eau qui est aujourd'hui un centre d'exposition de tout premier ordre) ; Jeanine Niepce rentrée dans l'agence en 1965 qui sera la seule photographe à avoir suivi l'évolution des femmes et leur histoire sur près d'un demi siècle ; et bien d'autres personnes talentueuses qu'il faudrait citer car elles ont donné à l'actualité, un visage particulier.


La personnalité de Raymond Grosset, mélange d'humanisme, d'élégance et de culture, ne pouvait qu'attirer à lui des personnalités qui ensemble, allaient développer cette tonalité du " romantisme à la française " qui les démarquera sensiblement de leurs homologues anglo-saxons. Vision plus émotive, plus optimiste peut-être, où les personnes anodines du quotidien de nos quartiers, de nos villes, de nos campagnes, se verront réserver une place de choix. Doisneau, sa poésie, son regard nostalgique, tendre et savoureux, Edouard Boubat " poète du quotidien et du merveilleux ", Sabine Weiss, " photographe de lumière et de tendresse, Willy Ronis au " populisme proche de son ami Doisneau…" pourront d'autant plus s'affirmer que les époux Grosset auront toujours été extrêmement attentifs à la défense des photographes et à la protection du droit d'auteur.


A la mort de Raymond Grosset le 6 avril 2000, la question de la survie de l'agence face aux regroupements et rachats des agences photographiques par des opérateurs internationaux enrichis par leurs activités informatiques (Corbis, Getty, Hachette Multimédias) était clairement posée. Le fondateur avait dû s'attacher les services des coloristes dans les années 70, pour traverser une crise. Ses enfants allaient-ils savoir relever le défi ? Je m'arrête là, car cette question ne concerne plus l'histoire mais l'actualité !


Sources :


-" Le monde des livres. Photographie : le déclic français " de Michel Guerrin paru dans " le monde du 21/10/94.

-" Jean Dieuzaide, pionnier de l'art de la photo " de Michel Guerrin, paru dans " le monde " du 20/09/03. -" L'anniversaire du Château d'eau à Toulouse. L'œcuménisme de Jean Dieuzaide " de Patrick Roegiers paru dans " Le monde " du 3/04/88

-" Jean Dieuzaide, 1935-2003 " de Bruno Chalifour, paru dans " afterimage " de Jan.fév 2004. -" Objectifs humanistes Avec Robert Doisneau pour chef de file cette école a dominé la photo française des années 30 à 60 " de Michel Guerrin, paru dans " Le Monde " du 14/11/92. -" Edouard Boubat, poète du quotidien et du merveilleux " de Michel Guerrin, paru dans " le Monde " du 02/07/99.

-" Raymond Grosset " de Christian Caujolle paru dans " Le Monde " du 11/04/00. -" Jean-Philippe Charbonnier - un œil libre " de Michel Guerrin paru dans " Le monde " du 01/06/04. -" Mort du photographe Jean-Philippe Charbonnier " paru dans l'édition du " Nouvel Observateur " du 30 mai 2004.


Sur le Web :

-http://www.transphotographiques.com/index.php3

-http://www.diplomatie.gouv.fr/label_france/ : Lire l'article en espagnol intitulé : " Instantánea de las agencias fotográficas "

-http://www.rapho.com


Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :


Chronique par Alain RIO
Blog : http://noravr.blog.lemonde.fr/
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.