A+ A A-

Straight photography

  • Published in Histoire

Straight Photographie (la "photographie pure")
D’Alfred Stieglitz à Paul Strand, à l’encontre du pictorialisme.

Par Vincent Villano

Retrouvez les livres sur la photographie sur l'espace Shopping.

photographie

« Sur le pont supérieur, un jeune homme avec un chapeau de paille regardait par-dessus le parapet. Le chapeau avait une forme ronde. Il observait les hommes, les femmes et les enfants qui se trouvaient sur le pont inférieur. L’ensemble de cette scène me fascinait. (…) Je n’avais qu’un porte-plaque et une plaque vierge. Arriverais-je à fixer ce que je voyais, ce que je ressentais ? (…) D’une certaine façon, cette photographie irait plus loin, car ce serait une image fondée sur des rapports de formes et sur le sentiment humain le plus profond, une étape dans ma propre évolution, une découverte spontanée ».

photographie

C’est en ces termes qu’Alfred Stieglitz décrit les circonstances dans lesquelles il exécute « The Steerage » en 1907, emblème de la photographie moderne. Pourtant, il ne prend en considération cette image qu’à partir de 1910, pour ce qui sera un revirement dans sa carrière jusque là centrée sur le pictorialisme. « The Steerage » est une image non recadrée. Différents éléments du décor, une cheminée, une échelle et une passerelle, structurent l'image autour de la tâche de lumière que constitue le chapeau rond et blanc de l'un des passagers.

Stieglitz va désormais s’adonner à une photographie "pure" (straight photography) qui propose de revenir à la netteté de la mise au point photographique et de s’en tenir aux seuls paramètres du cadrage et du champ visuel de l’appareil. On va ainsi à l’encontre du pictorialisme et de tout type de manipulation postérieure à la prise de vue. En effet, cette œuvre que l’on peut qualifier « d’instantanée » consacre l’esthétique de l’organisation, l’équilibre des éléments, le dosage des noirs et des blancs. Ce qui parait confus est en fait un désordre géré.

Après la guerre de 1914-1918, beaucoup de photographes américains adoptent la même démarche. C'est notamment le cas de Edward Steichen, Charles Sheeler ou Paul Strand et plus tard Edward Weston.

photographie

Alfred Stieglitz remettait régulièrement en question l’esthétique pictorialiste. C’est Paul Strand qui fait définitivement basculer la photographie dans l’ère moderne. Issu du pictorialisme (ami de Stieglitz), Paul Strand donne véritablement naissance au concept de « straight photography » par le biais de trois vecteurs : social (figures de la rue dont la fameuse « femme aveugle »), formaliste (jeux de lignes), abstrait (formes sans référence à un objet). On ne peut que faire le parallèle avec ce qui se passe alors en peinture, à savoir la naissance du cubisme. Picasso disait d’ailleurs à propos de « The Steerage » que « Stieglitz avait compris ce qu’était la photographie »

Sources :

Histoire de voir - Par Robert Delpire, Michel Frizot, Centre national de la photographie - Collection Photopoche - http://www.actes-sud.fr/
Musée d’Orsay - http://www.musee-orsay.fr

Retrouvez les livres sur la photographie sur l'espace Shopping.

Références des illustrations :

Visuel 1 : The Steerage 1907 par Alfred Stieglitz
Visuel 2 : The blind woman par Paul Strand
Visuel 3 : The white fence par Paul Strand

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Vincent VILLANO
Site Internet : www.art-sur-cour.com