A+ A A-

Compte rendu du RPG5

  • Published in Evènements

Rencontres Photographiques du Genevois (5e)
Sur le thème 2007 : H2O

Chronique phot(eau)graphique
par Laurent Meynier
Texte et images © Laurent Meynier 2007

photographie# La visite de quelques exposants
J'ai tout d'abord rencontré Philippe Ayral, un spécialiste notoire des techniques anciennes et des chimies expertes. Philippe m'a confié amicalement une maxime toute empreinte d'une spiritualité de sage : -"la mode est au numérique, à la couleur et aux grands tirages, mais que le tirage soit grand ou petit, quand on fait une m...e, cela reste une m...e !". Et par une farouche volonté contestataire, il ne produit ici que des "petits" formats de 4x5 inches en tirage contact, procédé au Palladium, qu'il enseigne par ailleurs dans des ateliers du festival (ouvert au public). Il faut reconnaître qu'il se dégage de ses nobles icônes, une spiritualité et une intégrité tout aussi convaincantes. Ça commence bien !


photographieEn discutant dans l’expo, j’ai vite compris que nous étions nombreux à avoir apprécié les images de Philippe Mougin. Son univers en noir et blanc nous a beaucoup touchés par le sentiment intemporel qui se dégage de ses compositions à la fois sobres et mystérieuses. Les sujets se fondent dans les embruns grisonnants et autres brumes filandreuses des (flous de) mouvements de l'eau, tandis que l'œil explore les surfaces rudes et lisses, les détails précis, ce qui crée un contraste de temps saisissant et très bien mis en valeur par un vignettage volontairement excessif.
Il est amusant et heureux, à mon humble avis, que le thème de l'eau réunisse ces deux Philippe (Ayral et Mougin), alors que leurs techniques de tirages respectives sont résolument à l'opposé, le premier ne jurant que par le contact au Palladium et l'autre par le tirage jet d'encre…

photographie"Le grand bleu" de Robert Poncet, "Le bel été" de Claire-Anette Mussard ainsi que les recherches de Claude Bernachot ou encore José-Miguel Ferreira, ne m'ont pas laissé indifférent. Là aussi, je n'ai pas été le seul à me laisser transporter par ces adeptes du Sténopé et d'autres procédés « alternatifs », vers ces univers chaleureux et poétiques qui réveillent des souvenirs impressionnistes de vacances à la mer et qui font resurgir dans des couleurs très "Polaroïd", une esthétique poètique et artistique qui titille l'intellect.
Il est amusant de noter que ces procédés dits « alternatifs » sont en fait plutôt un retour aux sources et aux principes de base de la photographie, et ils s’opposent plutôt à un état d’esprit « tout numérique » qu’à une forme technique spécifique.

Thierry Moenne-Loccoz "48°13' Nord, 4°23' Ouest" était accompagné de sa magnifique chambre grand format en bois vernis, appareil sur mesure et cousu main, qui présente la particularité de pouvoir faire de vastes formats panoramiques. Cet engin étonnant pourrait être la pièce maîtresse d'une collection de raretés, mais il n'en est rien. Thierry s'en sert "vraiment", mais pour lui la "pano" de paysage marin c'est un peu trop évident ; Et Thierry de se pencher sur les hauts fonds marins et de rendre les merveilles côtières dans la transparence de l'eau d'été, avec moult rochers, coquillages, étoiles de mer… Et toute cette iconographie qui m'a rappellé Jules Vernes et un certain Capitaine Némo : un superbe voyage dans l'eau salée, version sépia, superbe !

photographie"Bienvenue en Afrique !"
C'est comme ça que Josyane et Gilles Petetin m'ont reçu sur leur territoire, vaste salle décorée façon savane, avec de magnifiques photographies animalières mises en scène dans de grands cadres exotiques. Adeptes des safaris-photos, de Land-Rover et de longues focales, ce sont d'abord des spécialistes et des passionnés de faune Africaine qui savent remarquablement communiquer leur univers photographique. Ils représentent la revue "Animan", célèbre référence en la matière.

photographiePaul Chevallier (le plus jeune exposant ?) nous a fait partager ses vues du Canada, ou il a eu l'occasion de passer une année complète durant ses études en Génie civil. Autant dire que son goût pour les voyages et les grands espaces bien architecturés se développe un peu plus chaque année et Paul a su m’embarquer avec lui (et avec brio) vers d'autres eaux, bien rafraîchissantes.

 

photographieHenri-Louis Humbrecht et Claudia Löhner "International waters" sont de grands voyageurs et forment un duo éminemment sympathique. Leur portfolio est un florilège de hauts lieux de la nature, mais pas seulement. C'est incroyable de pouvoir retrouver, en regardant leurs tirages, un véritable bonheur contemplatif si simple et finalement si rare. Ils savent intégrer à leurs paysages un sens micrométrique de la composition, l'étude sensible de la lumière et surtout un regard de puriste qui tend vers le grand calme, l'harmonie du paysage, l'esprit Zen. 

Philippe Bousseaud et ses "Perles de glace", arrive si bien à exprimer les petits matins brumeux de la campagne auvergnate. Ses paysages sont d'une intensité simple et claire, sans artifice. Philippe cherche toujours à se renouveler à étonner et à partager, sans mettre en avant son parcours d'autodidacte et sa reconnaissance de photographe et d'éditeur qu'il a pourtant déjà acquis.

photographie"Ondes de rives" de Marc Limousin est un projet original, proche de la peinture. Une approche sensible et une technique bien personnelle. De longs formats verticaux à base de séries d'images enchevêtrées et imprimés sur aluminium, ce qui rend des teintes métalliques tout à fait intéressantes. Un travail qui ne plaira pas à tout le monde, mais avec une forte identité et qui l'amène incontestablement sur un terrain artistique novateur pour la recherche photographique.
Dans un esprit de recherche artistique, j’ai pu voir aussi les travaux de Mathilde Maccario et Guy Schibler.

photographieJ'ai bien aimé Gérard Lüthi "Hors saison", avec sa série de piscines et matériels balnéaires en devenir qui me faisait penser aux recherches de Jeff Brouws aux Etats-Unis. Fabrice Stroppolo qui présentait une série de cascades et quelques pigeons se désaltérant, était assez original. J'aurais bien aimé rencontrer Jack Lesage et surtout Barbara Erni (et pourquoi pas ?), parler de photos, de voyages et de Nicolas Bouvier avec elle…

Je déplore donc de n'avoir pas pu rencontrer tous les exposants. Du coup cette chronique n'est pas exhaustive et j'espère que les auteurs dont je n'ai pas encore parlé voudront bien m'en excuser.

 # Rencontres en « eau » lieu
photographieIl faut dire que le grand Hall du Lycée Mme de Staël est impressionnant : une spacieuse architecture contemporaine dont l'immense espace central s'étend du sol aux arceaux d'acier de la verrière. La tour vitrée de l'ascenseur est attenante à l'escalier central qui conduit aux deux étages par des coursives turquoise carrossées de blanc. Les alignements de spots intégrés et les portraits d'élèves stars qui surplombent l'entrée confèrent à cet ensemble un style cinématographique bien agréable.


photographieDans une petite salle adjacente, le studio portatif de l'association BNB photographie à polaroïdisé plusieurs dizaines d'exposants et de visiteurs qui se sont volontiers prêtés au jeu de la tête mise en bocal, tandis que la salle d'audiovisuel ne désemplissait pas. Au menu "Le monde du silence" de Luc Marescot. Un film qui relate l'expédition polaire d'une équipe de sourds et malentendants. Partis à bord de Tara (l'ancien voilier de Jean-Loup Étienne), ils vont suivre les traces de l'explorateur Shackelton et recréer son parcours dans le grand nord en faisant le pari d'arriver à coordonner les univers des sourds et des entendants dans cette riche aventure humaine.
"Air Ténéré, une histoire d'équilibre", un audiovisuel réalisé par Véronique Baisse à transporté les visiteurs aux antipodes, dans un autre désert ou la chaleur des sables et le travail du sel constituent la base de l'expérience humaine. Je n'ai pas pu voir les deux autres programmes.

photographieLes projections se sont effectuées en alternance avec des conférences et des ateliers. Procédés traditionnels au sélénium (par Philippe Ayral) tirage d'un négatif numérique (par Jose Miguel Ferreira), ou tirage jet d'encre par (Yvon Haze), ont ravi tous les passionnés de beaux tirages, qu'ils soient adeptes des techniques anciennes, des nouvelles technologies ou, pourquoi pas, d'un mélange des genres.
Au centre de ce grand hall, l'exposition rafraîchissante de Pascal Tournaire, Expédition « Endurance » tirée de son voyage au pôle avec l'équipe de tournage du film "Les montagnes du silence".

Plusieurs clubs de la région s'étaient déplacés pour exposer les œuvres de leurs adhérents et nous confirmer, si besoin était, leur remarquable créativité et leur méticuleuse volonté de ne montrer que des images de qualité.
Les lauréats du concours sur le thème de l'eau étaient aussi exposés sur les grilles du rez-de-chaussée. Le jury, exigeant dans sa sélection, aura su extraire quelques perles rares parmi les multiples propositions de reflets graphiques et de gouttelettes de rosée qui brillent sur des feuilles vertes. Primée, cette photo d'enfants qui jouent dans une fontaine quelque part en Inde, idem, cette jeune fille à la robe (de mariée ?) bleue qui semble respirer sous la surface de l'eau, voilà de quoi donner des idées à ceux qui chercheraient des pistes originales sur le thème de l'eau.
Les exposants du festival ont pu investir tout l'espace du premier étage, du deuxième et jusque dans les couloirs et les salles de classe. Cette idée de poser les cadres presque à plat sur les coursives et d'utiliser le passage est à priori assez inédite, mais crée une harmonieuse présentation d'ensemble, et présente l'avantage de favoriser les rencontres avec les photographes au fur et à mesure de la visite et aussi lors des multiples passages (obligés).

Postée à l'entrée de l'exposition H2O pendant ces deux jours, Sophie à vendu près de 800 tickets, auxquels viennent s'ajouter toutes les invitations largement distribuées.

# Que d'eau, que d'eau* !
Mon expérience de photographe (sous la surface)
(*) Les crues destructrices de la Garonne avaient inspiré cette "phrase célèbre" au Maréchal de Mac Mahon en juin 1875. Plus de 200 morts et 1200 maisons détruites !

photographieComme disait ma grand-mère —"C'est toujours beau quand y’a de l’eau !
Alors là, c'était très très beau, parce que de l'eau il y en avait partout et à tous les étages.
Mais au fait, c'est quoi l'eau pour un photographe ?
L'eau, pour beaucoup d'entre nous photographes, c'est évidemment… Les reflets.
Le souci je crois, c'est que trop de reflets tuent le reflet. J'ai remarqué ce sentiment chez plusieurs visiteurs un peu blasés et j'avoue que je l'ai éprouvé moi-même.
En fait lors de la sélection sur dossier, les organisateurs n'ont eu de cesse que de trouver les propositions qui n'étaient PAS des reflets ! Tant il y en avait.
Perdu dans cet océan de reflets, je n'ai d'ailleurs pas sorti la tête de l'eau. Il faut bien reconnaître qu'au bout du Xe exposant qui présente des reflets, si beaux soient-ils, les yeux saturent un peu. Difficile dans ces conditions de défendre sa série quand elle est bel et bien noyée dans la masse. Mais "chapeau" aux plus combatifs que moi qui s'y sont pourtant attelés ! Je pense à Jackie Roullin, Jean-Claude Roché, Jean-Claude Beucher, Thomas Guiot et encore d'autres dont le travail méritait vraiment une expo, mais séparément. Du coup, j'ai déserté ma salle d'expo assez vite pour aller à la rencontre des autres ; j'étais venu pour ça !

L'eau ce n'est pourtant pas que des surfaces, des couleurs et des formes graphiques, c'est aussi la plage, les vacances, les corps qui brillent au soleil, la grande bleue, les lacs du Canada, les fonds marins et ceux du Lac de Genève, les écumes, remous, tourbillons et tous ces mouvements photogéniques, les girafes qui viennent se désaltérer, les gouttelettes de rosée qui perlent sur les  petites feuilles, les enfants indiens qui jouent dans une fontaine, et même le dentier de grand papa qui baigne dans son verre, avec un bel effet de loupe en prime…!

Samedi soir, la remise des prix du concours amateur a permis de mettre en lumière d'autres talents méconnus. Une toute jeune fille a su apporter un univers très personnel avec ses images un peu expérimentales (c'est du moins ce qu'il m'a semblé), et le jury a logiquement récompensé cette démarche prometteuse.
Malgré les efforts de l'organisation, (qui, en plus du prix, prend en charge le voyage et l'hébergement des lauréats), pour rendre ce concours attrayant et le développer à un niveau international, certains d'entre eux n'ont pas pu se déplacer. Cet état de fait n'a pas arrêté Éric Tkindt, grand voyageur au demeurant, qui s'est déplacé de Belgique pour venir chercher son prix du jury. Éric n'a qu'une idée en tête : repartir en Inde aux prochaines vacances pour un nouveau voyage riche en couleurs.

Ensuite, le vernissage permis à ceux et celles qui n'en avaient pas encore eu l'occasion, de se rencontrer et parler de leurs travaux respectifs. Un temps fort du festival pour les exposants, ou l'on peut exprimer ses motivations et ses attentes et connaître celles des autres, ce qui permet de prendre des points de repères pour avancer dans ses projets avec plus de discernement.

Mais c'était aussi "Le soir" du match de qualification des 1/4 de finale de rugby, de la France contre la Nouvelle-Zélande. Autant dire que le programme de la soirée à été un peu abrégé et nous nous sommes retrouvés nombreux dans une salle publique à l'extérieur, (exposants, lauréats du concours, organisateurs, partenaires…)  pour visionner cette rencontre sur écran géant, avec les supporters !
C'était aussi ça, les rencontres de Saint-Julien, de vraies rencontres quoi !

Et soudain, au beau milieu du match, l'écran s'est éteint et une voix électronique nous a demandé d'évacuer la salle, juste avant le deuxième essai ! Enfer et damnation ! Où est le fumeur qui a déclenché l'alarme incendie ?

Je tiens à remercier chaleureusement toute l’équipe de Contact images pour leur accueil chaleureux et leur sens de l’organisation et souhaite longue vie à ces Rencontres Photographiques.

Contact images
www.contactimages.org

 

# Programme des expositions en présence des photographes 

• Philippe AYRAL - Eaux-delà - http://payral.club.fr/index.html
• Claude BERNACHOT - Le grand bleu ;
• Jean-Claude BEUCHER - Couleur d’eau ;
• Philippe BOUSSEAUD - Perles de glace - http://www.philippebousseaud.com/
• Paul CHEVALLIER - Canada - http://www.element-terre-photo.com/
• Barbara ERNI - Goutte et bulle brille et coule ;
• Jean-Luc GUIGNARD - Reflets ;
• Thomas GUIOT - Reflets de la vie ;
• Henri-Louis HUMBRECHT et Claudia LÖHNER - International waters - http://www.pingopic.com
• Jack LESAGE - Brut de Gel ;
• Marc LIMOUSIN - Ondes de rives - http://www.marclimousin.com
• Christophe LUISET - H 2 haut ;
• Gérard LÜTHI - Hors Saison ;
• Mathilde MACCARIO - Air  - http://www.mat-krea.com/
• Laurent MEYNIER - Aqua - http://laurent.meynier.free.fr/
• Thierry MOENNE-LOCCOZ - 48°13' Nord, 4°23' Ouest ;
• Philippe MOUGIN - L'âme de fond - http://gallery.artlimited.net/portfolio.php?id=636
• Claire-Annette MUSSARD - Le bel été - http://www.focale.ch/
• Christian PONCET - Le grand bleu ;
• Gilles PETETIN - Voyage au pays de la soif - http://www.animan.com
• Anne PLAISANCE - Nymphéas & Nymphéus ;
• Jean-Claude ROCHÉ - Couleurs de l'eau - http://www.transparences-ceba.com/
• Jackie ROULIN - Art et transparence - http://www.photopera.org/atelier_jr
• Guy SCHIBLER - Altitudes de la mer ;
• Fabrice STROPPOLO - Cascades et pigeons ;
• Pascal TOURNAIRE - Les montagnes du silence - http://www.pascal-tournaire.com/
• José-Miguel FERREIRA - http://www.jmferreira.net/

photographie# Dates
Samedi 6 et dimanche 7 octobre de 9 h à 18 h
Lycée Mme de Staël, galeries et salles
• Vernissage nocturne samedi 6 de 19 h à 22 h ;
• Remise des prix du concours photographique amateur « H2O ».

# Conférences
• Le contrat rivière, samedi 16 h / dimanche 16 h
• L'eau : les gestes écologiques au quotidien par GAEA21 - samedi 18 h / dimanche 14 h

# Créations
• Mur d'identité « La tête dans le bocal » par BNB photographie, permanent ;
• Projet photographique Contact Images, Eau de toilette.
• Projet Images et mots d’eau ;

• Exposition Lauréats du concours amateur « H2O » ;
• Exposition Lauréats du concours photo « La ville », collégiens de Saint-Julien-en-Genevois.

# Démonstrations
• Atelier/Conférence Yvon Haze samedi 17 h / dimanche 17 h ;
• Tirage N/B au platine/palladium par Philippe Ayral, samedi 16 h / dimanche 15 h ;
• Tirage d’un négatif numérique par Jose Miguel Ferreira samedi 15h / dimanche 16 h.

# Espace rencontres
• Alter Ego (labo pro.) expose Pascal Tournaire, Expédition « Endurance » ;
• Les magazines Phot'art international et Animan ;
• La Société Genevoise de Photographie ;
• JPEG Photo Club Saint-Martin-de-Bellevue ;
• Photo Club d’Annecy.

photographie# Les partenaires
• Aux Sources du Monde ;
• BNB photographie.

# Projections audiovisuelles
• Air Ténéré, une histoire d'équilibre, Photographies et conception Véronique Baisse, réalisation d'Astrid Baisse
samedi 11 h, 14 h, 20 h. / dimanche 11 h, 15 h.
• Les montagnes du silence, réalisation et images Luc Marescot, Prise de son Olivier Gil, Montage Annie Coppens
samedi 12 h, 15 h, 21 h / dimanche 12 h, 17 h.
• Venise, rêverie à fleur d’eau, René Wiedmer
samedi 10 h, 13 h, 17 h / dimanche 10 h, 13 h.
• Les glaçons et l’eau, Louis Sapey-Triomphe
samedi 10 h 30, 13 h 30, 17 h 30 / dimanche 10 h 30, 13 h 30.

photographie# Bourse au matériel photo ciné vidéo d’occasion et de collection
- Dimanche 9 h 17 h
• Achat - vente - échange tout matériel photographique Cinema ou vidéo.

Pour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique :

Chronique par Laurent Meynier
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Site Internet : Réflexions photographiques : http://laurent.meynier.free.fr