Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Critiques Octobre 2005


Photo Noëlla Lemaire Photo Xavier Hannecart Photo  Hervé Cornette
Auteur : Noëlla Lemaire
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : Xavier Hannecart
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : Hervé Cornette
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
www.photocor.net

La critique de POV

La critique de POV

Bonjour A TOUS photographes
... et bonjour @ toi Photocor.

Je reviens à la critique l'esprit libéré comme vous le savez.

Sans renconcer à mon franc-parler (trop souvent mal interprété) et à mes convictions de regard et d'opinion, je fais la promesse d'essayer d'être plus constructif dans mon analyse (si l'image mérite) ou de me taire.

Photo Noëlla Lemaire

Photo 1
En l'occurrence, je ne dirai rien de la 1.

 

 

 


Photo  Hervé CornettePhoto 3
Et peu de chose de la 3 : il existe des outils de retouche simple qui doivent être utilisés, je pense, dans ce cas. Je ne vois que le stigmate de la piqûre de moustique. Dommage. Le fond est inutile en l'état (donc trop présent).


Photo Xavier HannecartPhoto 2
La 2 me parle plus... Il y a une intention, une histoire à raconter. La composition est cohérente. Je ne comprends pas le message mais j'ai envie de chercher : c'est déjà une réussite en soi. Et voilà, je cale sur ma prose : je me surprends à regarder encore et encore cette photographie. Sincèrement, à part chipoter sur des détails de tirage, aucun défaut important ne me surprend. Une question : existe-t-il une série ? Je suis curieux de la voir.
Bravo l'auteur.
Je continue ma contemplation....


++

POV

La critique d'Hervé Cornette

Allez, c'est reparti.

Après cette longue période de léthargie estivale. Avec les quelques règlements de comptes stériles du mois dernier, on va essayer de reconstruire…
Je ne parlerais que très peu de la troisième… Vous comprenez pourquoi.
Quoi que. Je sais ce qui va et ne va pas. Je vous laisse dire et n'interviendrais qu'en fin d'échange.
Uniquement si ceux ci sont ci sont constructifs. Car vous aurez compris que je ne suis pas de ceux qui discutent pour discuter. Je ne contredis jamais mon ami POV. Il a son mode d'expression. Il diffère du mien. Oui. Mais regardez le fond : c'est le même. Donc Glinglin et compagnie qui ne savent pas ce qu'est l'expression écrite, merci de lire, relire ce qui est écrit. Et vous verrez que les critiques de POV sont très fines. Je me suis bien amusé sur ce qu'il a écrit le mois dernier. C'est plein d'humour.
Mais bon, l'humour fin est il encore une valeur que beaucoup arrivent à partager ?
Je suis persuadé que oui, car à voir le peu de remarque négative par rapport au nombre de nos lecteurs, cela ne fait aucun doute. Donc merci aux détracteurs, avant de bondir, de lire, relire entre les lignes. C'est un excellent exercice de communication.
En fait je pense que POV et moi avons des modes d'expression complémentaires.


Photo Noëlla LemairePhoto 1
Donc la photo une : la courée au soleil. 'B'hein, j'ai du mal à voir le sujet : le soleil, la chaise, la chaleur, la perspective, … Il n'y a rien de rien dans cette photo. Elle est vide. Vide de contenu et vide de sens. Moi, j'aimerai que l'auteur nous explique, sans aucun complexe et honte, surtout pas. Je respecte à 100% ce que les gens font. Je n'ai peut être pas vu, pas senti le sujet. Donc merci de votre éclairage. Mais honnêtement je n'arrive pas à remplir quoi que ce soit sur cette photo. En regardant bien on voit une certaine composition en Z avec le vert des feuillages. Mais à part cela. Rien. 


Photo Xavier HannecartPhoto 2
La seconde. Le plus : il y a de la recherche. C'est respectable. C'est bien de faire des efforts. Des recherches.
Allez, allons y pour les remarques. Constructives pour l'auteur j'espère.
Je ne partage pas la composition. Le sujet est horizontal et le cadrage vertical. La photo est coupée en deux par le nu. Pourquoi ne pas avoir cadré horizontal?
Les lignes de fuite des verticales sont bancales. Pourquoi n'avoir pas redressé tout cela à l'ordinateur ou au tirage ? Pouvez-vous nous dire ?
Le tirage. Adepte du noir et blanc. Vous l'avez compris… Je suis partisan pour ce type de photo, engagée, visiblement recherchée, visiblement voulant marquer, un tirage hyper dur(grade 4 ou 5) aurait été en rapport avec la situation et le sujet.
Et de plus cela aurait été en rapport avec le sujet.
Imaginez, un fond très dur, avec un corps très sec, presque décharné. Un cadrage horizontal, des bras vraiment amorphes, la partie blanche à côté de l'encadrement de fenêtre un peu plus foncée pour faire mieux ressortir la matière.
Bon, c'est ma vision. La vôtre, c'est quoi ?


Photo Hervé CornettePhoto3
La troisième. C'est une photo que je viens de faire. Elle n'est pas mûre. Pour moi le sujet est bon. Il communique, traverse la photo, sans aucun doute. Du moins je pense. Le tirage n'est pas encore parfait. Le cadrage non plus. Mais je vous laisse dire.
Je vous dirais. Après.

 H. Cornette