Welcome visitor you can log in or create an account

fb logo twitter logo  instagram logo ytb logo

A+ A A-

Critiques Octobre 2006


Photo Alban Claudon Photo Benjamin Terraza Photo  Arnaud Prevot
Auteur : Alban Claudon
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : Benjamin Terraza
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Auteur : Arnaud Prevot
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La critique de POV

La critique de POV

Bonsoir @ tous,

3 non-photos ce mois-ci. A mon avis.
Le numérique a ceci d'avantageux : comme il permet de remarquables économies de tirage (et donc d'application à la PV), nombre de néo-adeptes informatisés en profitent pour s'imaginer des talents d'artiste qu'il auraient peiner à faire valoir en argentique et qu'ils se font fort de partager (merci le net) pour tenter de s'acheter un commencement de reconnaissance.

Photo Alban Claudon

Photo 1
Pas vrai le chrétien-botaniste ? C'est quoi cette illumination divine ? C'est fait à Lourdes ? Non mais franchement. Je ne suis même pas sûr que "papa-mobile" y trouverait un intérêt. Si au moins on voyait un cul de (sainte) vierge et un cierge bandant en arrière-plan....
N'importe quoi.


Photo Benjamin TerrazaPhoto 2
Le surfeur des mers ne vaut pas plus cher : il se mouche ou il boit l'apéro ? A moins qu'il soit appelé par Saint-Pierre (qu'on ne voit même pas du coup).
On doit voir quoi sur cette img ? 


Photo  Arnaud PrevotPhoto 3
La biche me laisse sur ma faim : on voit pas assez son cul (because les feuilles au 1er plan) : dommage, et un choix de focale trop restreint : du coup, quelle platitude ! Un grand gibier comme ça devrait nous faire profiter de son environnement, non ? J'ai vu bien meilleur en photo animalière.


Ah! Le numérique. Nous avons ce mois-ci une compilation de non-productions.

Espérons mieux le mois prochain. "Argentistes" et "numériciens" avisés : @ vos boîtiers. Il urge de rehausser le niveau avec des img chargées de sens. Tout simplement.


Biz et ++

POV

La critique d'Hervé Cornette

Avant de commencer je souhaitais faire une petite mise au point.
Comme vous nous sommes avant tout des humains, avec notre passé et donc notre sensibilité. Cette sensibilité est le résultat d'une histoire composée de rencontres, d'échanges, de lecture. C'est cette sensibilité qui guide avant tout une critique. Ensuite il y a la présentation de celle-ci. Elle peut être faite à partir de mots simples, d'explication techniques, de références livresques, de théories.
Pour ma part, bien que connaissant (je pense) pas mal de théories livresques et issues de rencontres avec quelques amateurs de photos, je me refuse de faire référence à un livre ou un auteur, car je ne souhaite pas enfermer le lecteur dans des références figées. D'autres chroniqueurs de Photophiles ont cette lourde tâche et ils le font très bien. A chaque auteur de photo de faire travailler son esprit pour faire le lien entre ce qu'il fait, ce qu'il lit au sujet de ce qu'il fait et ce que font les autres pour un sujet identique. Car un sujet peut être traité de 1000 façons et donner une référence, c'est se priver des 999 autres. C'est ainsi qu'il avancera sans copier les autres et que SA sensibilité sera couchée sur le papier photographique.

L'automne, saison chaude par les tons.
La présentation de ce mois ci ne me plait pas beaucoup car les sujets au demeurant fort intéressants ne me paraissent pas bien traités.


Photo Alban ClaudonPhoto 1
La première, les feuilles. Sujet plus difficile qu'il n'y parait. Une chose est sûre : le sujet. Pour traiter celui-ci, soit on choisit d'être net partout et on joue sur le détail et la transparence du feuillage, ou on joue sur le flou et l'atmosphère qui se dégage. Dans le cas présent toute la partie gauche est floue, la partie droite également, seul reste le centre, malheureusement une branche floue coupe la photo en deux.  Un point positif : l'effet de transparence est bien traité sur le centre. Quant au fond il est pour moi trop déséquilibré : gris clair sur les trois quart du cliché et très foncé en bas.


Photo Benjamin TerrazaPhoto 2
La seconde : Le kite surfeur. Cela partait probablement d'un bon sentiment. Généralement on les voit très petit au loin car les auteurs veulent montrer également la voile.
Là le cadrage horizontal est une bonne idée et placé ainsi cela ne me gêne pas trop de ne pas voir la voile. Le fait de déporter le sujet complètement sur la droite lui permet de dégager la gauche de la photo pour laisser la place au sujet pour se déplacer (là visiblement il va de la droite vers la gauche), ça lui permet également de le mettre en butée sur le bord droit de la photo pour que la planche ait une assise. L'exposition est bien gérée. Perso je l'aurais cadré un peu plus haut pour le voir descendre vers nous, j'aurais pris une vitesse plus lente pour essayer d'avoir un peu de flou lié au déplacement.
Et j'aurais attendu qu'il ait fini de se moucher, ça casse la dynamique de cette photo.


Photo Arnaud PrevotPhoto3
La troisième.  Pas grand-chose à dire. Le sujet on le voit bien : c'est la bête. Ce n'est pas facile à prendre car extrêmement craintif et c'est déjà bien d'avoir pu la saisir. L'exposition est bonne. La mise au point sur la bête également. Cela s'arrête là car il y a quelques parasites qui gâchent un peu cette photo : l'herbe folle, très floue,  qui est présente au premier plan dans le coin droit. Puis l'herbe folle qui barre le visage et l'oreille de la bête. Bon, c'est sûr que ce n'est pas facile. Mais c'est aussi pour cela que les très bons clichés animaliers sont faits par des gens qui connaissent bien les bêtes photographiées, qui sont très patients et qui préparent le terrain pour ne pas être gênés par des herbes par exemple. Le choix de la position d'affût est prédominant dans ce genre d'exercice .Ensuite le cadrage est pour moi un peu trop centré. Lorsque la partie supérieure d'une image n'apporte rien je la coupe pour que le sujet occupe l'espace.

Bon courage pour la suite, et n'hésitez pas à nous donner vos avis, car nous ne faisons que voir par expérience et avec notre sensibilité. Pour la couleur, profitez de la saison automnale, je pense que c'est une très bonne saison pour travailler sur les bruns, les pourpres et donner du relief à la matière.

H. Cornette