A+ A A-

Critiques Juin 2011

Photo de Anaïs Nannini Photo de Dorothée DusaucyPhoto de Gilles Cornière
Auteur : Anaïs Nannini
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques : Nikon D300s, sans flash, ISO 200, f/5.3, 1/80s
Auteur : Dorothée Dusaucy
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :

Auteur : Gilles Cornière
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :
NIKON D 80 f/5,6 200 mm

 

La critique d'Hervé Cornette

Bonjour,

J'en suis toujours à me demander si les gens lisent ce que l'on écrit ou du moins le comprennent. Vous allez dire il ne se mouche pas du pied celui là. Quel prétentieux. Non, je ne fais pas beaucoup de très bonnes photos, quelques-unes de bonnes, mais j'ai assez d'autocritique pour ne pas servir de la daube en été. Là nous sommes servis.

Photo de Anaïs NanniniPhoto 1
La une : une ombre chinoise. Oui, mais où est la construction: ça part du milieu , il n'y a aucune ligne forte: une horizontale, deux gouttes d'eau minuscules. C'est net sur la gauche, flou au centre et sur la droite. Une ombre chinoise doit se découper et non "baver". Que fait le bourgeon, net, dans la partie inférieure gauche? Quid de l'aberration chromatique sur la droite partie inférieure. Une photo cela se termine. Un recadrage ne suffit pas. Notez que si c'est un essai sur la profondeur de champ, l'auteur l'a bien comprise, c'est déjà ça.

 

Photo de Dorothée Dusaucy

Photo 2
La deux, la photo de rue. Il y a un effort: deux humains qui sont surveillés par des tags. Ouais. C'est la tour de Pise cette photo. On fait pencher parfois pour donner de la dynamique. Là c'est tellement tranquille que de redresser la photo c'est respecter les lecteurs. Et c'est flou de bouger. Il faut dire qu'en fermant à 20 la vitesse est à son minimum… En plus petit capteur égal diffraction = absence de piqué.  L'éclairage est inexistant: c'est gris, terne, fade. Dans ce cas je privilégierais la couleur qui parfois permet de donner plus de dynamique à une photo faite dans une zone d'ombre. Au fait le sujet c'est quoi? les Tags? Les deux personnages? Difficile à dire, rien ne permet de lire une presque histoire.

Photo de Gilles Cornière

Photo 3
La trois, notre traditionnelle photos de bébêtes… Pffffff!  Quel gâchis car il y avait une histoire: l'envie. Du moins c'est le film que je me suis fait car si ce n'est que la mouette avec son os, bof, commun et mal cadré: Cadrage plein plein centre. La partie à droite de la queue apporte t-elle quelque chose. Non! Par contre, à gauche, l'autre bébête qui regarde d'un œil concupiscent, oui, elle aurait méritée d'être un peu moins contre le cadre.  Pourquoi une si faible profondeur de champ qui bloque à la lecture de l'histoire? Des paramètres de prises de vues cela se calcule en fonction de ce que l'on veut dire. Donc si j'avais souhaité montré l'histoire, plutôt que de fermer à 5.6 pour avoir une vitesse au 1/1250 j'aurais fermé à 11 pour prendre au 1/300 environ. Avec un 200 c'est faisable sans bouger.


Allez, l'hiver est fini, les températures actuelles nous le démontrent, alors pour la rentrée, envoyez nous autre chose que des plats d'hivers…..

Cordialement
Hervé Cornette
(photocor)

 

La critique de POV

La critique de POV

 Bonjour à tous. Salut RV.

Photo de Anaïs NanniniPhoto 1


Photo de Dorothée Dusaucy

Photo 2

 
 

Photo de Gilles Cornière

Photo 3

POV"