A+ A A-

Critiques Février 2011

Photo de Justine Védovato Photo de Charlotte GoubinPhoto de Alexandra Sophie

Auteur : Justine Védovato
Email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :

Auteur : Charlotte Goubin
Email :
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques : Panasonic DMC-FZ50, sans flash, ISO 250, F 3.2, 8/1000 s

Auteur : Alexandra Sophie
Email:
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques : Prise avec mon 400D et mon petit 50mm f/1.8 à 100 ISO et vitesse à 1000

 

La critique d'Hervé Cornette

La critique d'Hervé Cornette

Bon, j'avoue, j'ai été un poil sévère avec la bébête le mois dernier. Probablement l'humeur.

Et ce mois ci, probablement aussi. Du moins certains trouveront. Pourtant il faut encourager tout ce monde. Alors je vais essayer de faire positif. D'être de meilleure humeur. Y a du chemin à faire.

Photo de Justine VédovatoPhoto 1

La une, J'ai un peu de mal avec l'histoire, je n'arrive pas à voir ce que son auteur veut raconter. Ah zut, positive, positive. Alors la construction, le personnage est déporté sur la droite. La profondeur de champ est relativement faible , ce qui a pour conséquence d'isoler le premier plan et de le mettre en valeur. Avec un objectif ouvrant encore plus, la profondeur de champ encore plus faible aurait fait quasiment disparaitre totalement les voitures qui attirent un peu le regard. L'horizontal pas horizontal ainsi que le mouvement de la chevelure donnent une bonne dynamique, alors que le reste est très figé. Autre point positif, votre angle de prise de vue: vous avez raison de vous mettre sur le même axe que le modèle, cela évite de le tasser contre le sol. Par contre je n'arrive pas à voir pourquoi l'auteur a choisit cet instant car la bouche du modèle fait la moue, les mains sont en suspension, prêtes à ... et le serpentin est figé, à terre. Votre traitement assez dur convient à cette scène où le personnage a les mains et les pieds sales. La même avec le serpentin légèrement au dessus du sol et c'était pas mal du tout. Bon, reste plus qu'à poursuivre les essais. Vous êtes sur la bonne voie.

Photo de Charlotte Goubin

Photo 2

La deux. Le positif, c'est un essai et il faut oser. C'est une bonne méthode pour progresser. Le portrait pleine face est très contraignant car il faut que le visage soit parfait ce qui n'est jamais le cas sans retouche. Le fait d'en couper une moitié évite que le modèle vous en fasse la remarque:):). Le positif également c'est d'avoir inventé ce fond en prenant votre modèle alongé et d'avoir placé les cheveux dans cette position. Les axes d'améliorations se trouvent dans l'éclairage: un petit réflecteur sur la droite vous aurais permis d'éclairer un peu ce visage dont vous ne montrez que a partie à l'ombre. Votre position par rapport au modèle ne me satisfait pas. Vous êtes positionné au niveau de son buste ou de la taille, elle vous regarde ce qui a pour effet de lui "fermer" les yeux et de lui faire baisser la tête et donc de lui faire apparaitre un double menton. La prochaine fois arrivez à prendre dans le même plan que ses yeux (vous avez des pieds qui ont des colonnes qui se déportent). Enfin le petit détail qui finira la photo, le piercing n'apporte rien, une petite retouche pour le supprimer et c'est gagné.

Photo de Alexandra Sophie

Photo 3

La trois, David Hamilton. Bon, je pense qu'il faut retourner dans sa bibliographie pour que vous nous chassiez tous les éléments qui ne fonctionnent pas. Oups!! je n'ai pas pu m'empêcher... Alors le positif d'abord. La gestion de la lumière. Le contre jour est plutôt bien géré. La position de notre Diane est correcte, Il y aurait un bon rapport à la scène, une certaine communication si la bouche avait une autre forme. J'ai l'impression qu'elle souffle, lassitude, dommage ce n'est pas ce que l'auteur voulait montrer. Notez que c'est peut être donnée par la taille de notre vignette. Un autre détail à améliorer c'est le lien vert dans les cheveux: beaucoup trop visible car sa teinte et sa netteté apparente, tranche par rapport au reste. Je ne vois que lui. Allez, n'attendez pas les beaux jours pour la refaire. Réchauffez votre modèle, même position, même tenue, un peu de givre au sol, plus de lien vert et de la vapeur d'eau qui sort des narines des deux protagonistes. ... bon, je sais je rêve. On ne fait pas toujours ce que l'on veut.

Mais de l'imaginer permet de préparer la prochaine photo.

Hervé Cornette
(photocor)

La critique de POV

La critique de POV

Bonjour à tous, Salut RV

Photo de Justine VédovatoPhoto 1

L'effet traitement croisé est plaisant. La composition est efficiente et dynamique.
Pour le reste ? Je ne vois pas une image forte. 
Je dirais que la qualité certaine de l'emballage ne révèle pas un contenu solide.
Ce n'est que mon avis.

Ceux qui suivent l'évolution de la photographie de mode me comprendront. Quand est apparue la mode du traitement croisé - +/- au début des années 2000, l'effet inédit était tellement plaisant que beaucoup se sont engouffré dans ce process sans modération. Et vas-y de ton E6 en C41 et vice versa. (J'ai connu de véritables laborantins de ces expérimentations chimiques qui testaient dans toutes les conditions possibles - lumière du jour, lumière artificielle, mix - toutes les émulsions du marché - voire même exotiques.) 
Souvent pour "récupérer" des images faibles. Comme aujourd'hui les aficionados de la retouche dont le traitement croisé a certainement été un prémice. "J'ai fait une image banale, bin tin, je la retouche à fond histoire de lui donner de la consistance). Pas inutile > PHOTO risque de la pubiler :D Et c'est la gloire ;)
En l'occurrence, la photo 1 n'est pas faible - la base est correcte ; mais elle gagne absolument à la faveur de ce traitement.  

Photo de Charlotte Goubin

Photo 2

Vu et revu. Bien vu. La moindre des choses aurait été de préparer la peau de la demoiselle : un make up préalable se justifiait.
A refaire.

Photo de Alexandra Sophie

Photo 3

On est décidément dans les effets ce mois-ci...
Quoi dire ? On est en plein woodstock (enfin dans le champ à-côté).
Le flair est à propos. 
L'image est solide.
C'est propre.

Du coup 3 photos chouettes ce mois-ci. Et bé.
Bravo.

On continue ?

+
POV"