A+ A A-

Critiques Janvier 2010

Photo Salto CortoPhoto Elia ZekiPhoto Julian Binet

Auteur : Salto Corto
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques : Boitier TZ7 familial.

Auteur : Elia Zeki
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :

Auteur : Julian Binet
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :Nikon D 80, objectif : 50 mm, Photoshop CS3 Lieu : Damas, Syrie, septembre 2007


 

La critique d'Hervé Cornette

La critique d'Hervé Cornette

Bonne année les Photophiles !


J’espère de tout cœur que le stress que pourraient provoquer les évènements que nous pouvons subir à des degrés divers n’aura pas d’influence néfaste sur notre activité qu’est la création photographique.
Qu’est ce que la création ? De l’imagination avant tout ! Du moins je le pense.
Est-on gâté ce mois ci ? A niveau de vos étrennes je vous le souhaite. En ce qui concerne la production, c’est plutôt faible : un sur trois. Pour cette première de la nouvelle année je ferais plutôt bref.

Photo Salto Corto

La une que j’intitulerais le passage. Y a-t-il une idée ? Le vigneron qui regarde la passante qui s’engouffre dans ses entrailles. C’est un peu tiré par les cheveux n’est ce pas ?
Bon, il y a bien deux oppositions : la masse claire et la puissance de la statue opposées à la partie sombre du passage et les mollets frêles  du personnage. Mais ça ne fonctionne pas, j’ai beau regarder je ne vois que la statue.
Et pourquoi cela ne fonctionne pas ? C’est pris trop tard : la passante devait être visible dans le bas de la photo. Là, comme d’habitude tout est concentré au centre, probablement pour une sombre histoire de mise au point avec le collimateur central de l’autofocus.

Photo Elia Zeki

La deux, le cœur qui bat. Pour moi c’est LA recherche du mois. Après on partage ou pas, c’est une autre histoire. Donc ce torse à nu, ce cœur à vif. Le corps nu qui se montre, le cœur qui se découvre laisserait généralement penser à un message  « je t’aime et je me donne ». Ce n’est pas le cas ici, pour moi c’est l’inverse, tristesse profonde : l’endroit est glauque, l’éclairage est glauque, la représentation du cœur est sans vie,  le regard fuyant ajoute à cette absence de vie. Peut être un message sur la fin. C’est ce que je vois et sous cet angle je dirais que c’est plutôt réussi. J’aimerais voir la série car ce type de photo ne peut exister (à mon avis) que pour raconter une histoire. Vous aurez compris que maintenant, ce qui m’intéresse au plus haut point c’est de connaitre ce qu’à voulu dire l’auteur.
Ça nous change de tous ces nus, certes parfois beaux à regarder, mais qui ne véhiculent rien d’autre que de l’esthétique.

Photo Julian Binet

La trois. Ici nous avons une non photo. Je suis persuadé que l’auteur a une histoire longue comme mon bras à me raconter au sujet de cette photo, que ceci, que cela, etc. Dans une photo ce n’est pas le discours d’accompagnement qui fait la photo mais la photo elle-même. (je partage pleinement l’avis sur ce sujet émis au cours de  l’excellente tribune de Christian Ramade  de RP de janvier).


Bien dites donc, il faut se réveiller un peu là.
IMAGINER, VOIR, REALISER. Ce devrait être simple non ?
Allez, au boulot et au mois prochain.

Hervé Cornette (photocor)

La critique de POV

La critique de POV

Et... la belle année photographique à tout le monde !
Voilà, c'est fait.


Salut RV et merci encore pour ton aide ;)

A nos images à présent.

Photo Salto Corto
 La 1 est l'archétype du sujet... bâclé. L'idée est intéressante, mais alors la réalisation... pouah.
J'aime bien cette idée de la donzelle qui s'engage dans le corridor qui va la mener à la salle de tous les plaisirs; (c'est comme çà que je la lis cette img). ^^
En l'occurrence, ça ne marche pas bien droit. La donzelle est une seconde main (au moins). Pas assez sex. à mon goût. Et le truc qu'elle a au bras (un sac sans doute) ne le fait pas.
Le cadrage n'est pas suffisamment directif : trop d'éléments inutiles et perturbants.
Même sans adhérer à ma lecture tendancieuse (j'avoue), cette dernière critique de la composition tient. Non ?
La photo est une école de patience. Sans excès. Déclencher juste avant qu'elle ne prenne la voûte dans la tronche aurait aidé au résultat.
Donc, à refaire. Avec une autre focale probablement.
 
Photo Julian Binet
 Je passe la photo (?)  3 dont je retiens cependant une idée de stylisme qui pourrait donner lieu à un travail photo à suivre. A quand une burka en jean's ? On ne va pas tarder à voir çà sur un podium de défilé, je parie.
(dites-moi si ça a déjà été fait SVP)
 
 
 
 
 

Photo Elia Zeki

 Je m'attarde plus longuement sur la photo 2.
:)
Sauf erreur, les amorces d'aortes (en brun) ont été rajoutées à la photo d'origine.
Pas grave.
J'aime bien l'idée et son traitement. Parce qu'il y a cohérence.
Et parce que le sujet est ouvert : chacun y lit ce qu'il veut.
Je proposerais quand même un cadrage qui coupe légèrement le côté gauche : cette bande verticale noire attire trop l'oeil (à mon avis).
Avec un peu plus de soin de réalisation, voici un visuel digne de W.A.D.
Une seule question : je ne comprends pas le lien avec Bjorn BORG.
;)
 
 
Bon départ 2010.
cool.
+
POV