A+ A A-

Critiques Octobre 2009

Photo Philippe LathionPhoto Jean Christophe MilletPhoto Virginie Delozanne

Auteur : Philippe Lathion
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques

Auteur : Jean Christophe Millet
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :

Auteur : Virginie Delozanne
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :


La critique d'Hervé Cornette

La critique d'Hervé Cornette

C’est encore l’été, ou presque…..
3 photos noir et blanc, un record. Le noir et blanc, pourquoi ? Nostalgie ? Intemporalité ? Ce sont des arguments recevables. Par contre si c’est parce que en noir et blanc une photo sans sujet deviendrait meilleure,  alors là NON ! Couleur, Noir et blancs, retouches forcées, ne sont que des données de mises en valeur. S’il n’y a pas de sujet il n’y a pas de photo. Voyons voir ce mois ci.

Photo Philippe LathionLa plaque d’égout. Laquelle, la première ou la deuxième ? Non, les pavés ? Non, la matière ? Non, la pluie ? Un peu tout cela à la fois ? Pourquoi pas ! Mais vous voyez, perso je n’arrive pas à me faire une idée précise sur le sujet. Et vous ? Les deux plaques d’égouts sont coupées : pas de réel choix. Et pourtant la netteté est sur la seconde, mais elle est étriquée sur la gauche de la photo. C’est net sans plus et c’est flou sans plus. Si c’était la matière, pour moi, j’aurais pris plus net avec un peu plus de profondeur de champ. Si c’était les plaques d’égout : cadrage horizontal ou bien vertical mais sur une seule (perso j’aurais pris la ronde en opposition au carré des pavés.) et profondeur de champ réduite avec un flou mieux prononcé. Bon, c’est technique et il faut maitriser les paramètres, donc se passer des automatismes…Hum ! Bon, le noir et blanc va bien avec la pluie et la pénombre. Mais pas de réel sujet, donc ce n’est pas le N&b qui a fait la photo.

Photo Jean Christophe Millet

Le paysage écrasé par la chaleur. Pourquoi pas ? Mais ça manque de relief tout ça, je dirais pris entre 10h et 14h gmt tellement l’ombre est absente. La construction est intéressante,  On a une belle courbe bien rythmée par les arbres qui nous amène à la tour bien droite et pointée vers le ciel. On ne peut pas retomber à droite car elle est proche du bord. Pourquoi ne pas avoir fait partir cette courbe dans le coin inférieur gauche ? Cette herbe brûlée du premier plan apporte t elle quelque chose ? Non ! Donc coupez ! Est-ce que le N&B apporte quelque chose, personnellement je ne pense pas, d’autant plus que l’absence d’ombre a comme conséquence un mauvais étalement des plans. Les couleurs permettent cela plus facilement lorsque l’absence d’ombre gomme les volumes. Allez, au boulot, à refaire.

 

Photo Virginie DelozanneLe toutou à sa mémère. Classique, intemporelle donc ok pour le noir et blanc adapté au sujet. Sujet présent : le chien qui se regarde : OK. Mais, il en faut plus pour faire une bonne photo. Là c’est pour moi le cadrage approximatif qui met la photo par terre (notez que le chien y est déjà : humour à deux balles, il faut que je m’améliore sur ce point.) Il y a une laisse tendue, pourquoi ne pas avoir laissé le bras ou même le maitre, retenu par la petite bête qui s’admire.
Pourquoi avoir coupé les papattes. Le vide sur la droite apporte t il quelque chose, le pot à lait apporte t il quelque chose. Non ! Je sais bien que ce n’est pas facile ces photos sur le vif. C’est toujours plus facile à écrire qu’à, observer, se placer, prendre le temps nécessaire et appuyer au bon moment. Oui ! Mais c’est cette différence qui fera que la photo sympa, anecdotique, deviendra une vrai photo digne d’une exposition où le cadre noir pourra apporter une touche finale, là ce n’était pas la peine.
Ouah ! Ouah ! 

Trois N&B, une seule pour laquelle le traitement est adaptée. Bien entendu c’est mon avis, vous en avez sûrement un autre. N’hésitez surtout pas à le partager.
Allez, le mois prochain j’aurais plus de temps. Je suis en train de préparer une bafouille sur mon passage au numérique, elle sera donc prête pour le prochain numéro.
Pendant ce temps là essayez de nous en faire une bonne. Couleur, Noir et Blanc, ce n’est que de la mise en page.

Hervé Cornette (photocor)

La critique de POV

La critique de POV

"Bonjour à tous, salut RV,
Déjà honteux de mon retard, je file direct à l'essentiel : vos productions du mois !



Photo Philippe LathionPhoto 1... me rappelle quelque chose. Non ? ;) Je revois du Brassaï ou du Ronis. A un détail près (parce que le sujet est ... somme toute trivial) : le cadrage ou la composition. La photo est, à mon avis, déséquilibrée. Quid du sujet ? Si c'est la plaque > c'est loupé : elle est floue. A partir de là, pourquoi lui donner autant d'importance ?
Je pense qu'il y avait mieux à faire en s'efforçant de tirer parti des stigmates du bitume que l'on devine sur la gauche. Le point pointe en l'occurrence sur une zone en partie sans intérêt. Dommage. Manque d'application une fois encore.
Sinon : oui, j'aime la saturation qui sort de ce genre de sujet. Quand il y en a un.



Photo Jean Christophe MilletPhoto 2. Spontanément, j'ai masqué l'image à l'écran : la réaction confirme le geste ; trop de sol, manque de ciel. A mon avis.
La composition ... s'étouffe un peu trop. Mais compte tenu du sujet, n'est-ce pas l'effet recherché ?
J'ai quand même un sentiment de cadrage oppressé qui me gêne. Pas vous ?
S'il subsiste un peu de matière dans l'original, on peut proposer cette image pour une communication anti-tabac en pays cathare ... le texte trouve sa place du coup.
lol.


Photo Virginie DelozannePhoto 3. Chouette la blonde ! :D
Je propose simplement un ... léger recadrage pour limiter le nombre de bougies à gauche et amputer un chouia de plus la papatte de Pamela. Sinon, c'est apte à concourir à un sujet / A la façon de... Doisneau.
;)


 

Je suis plutôt content de la production de ce mois-ci.
Continuons ainsi.


++

POV"