A+ A A-

Critiques Juillet 2009

 Photo MosyPhoto Lysandre BlondeauPhoto Damien Coulier

Auteur : Mosy
Email: Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :
Urbex Tournai 14 mars 09
Bridge Panasonic DMC FZ5
80 iso, 125e sec.
Ancienne briqueterie
abandonnée de Tournai (Belgique).

Auteur : Lysandre Blondeau
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :
Soleil hivernal
Eos 400D
Sigma 70.300

Auteur : Damien Coulier
Email : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
Infos techniques :
Composition de 3 photos.
Bridge Lumix FZ50


La critique d'Hervé Cornette

La critique d'Hervé Cornette

Vivement les vacances……
Les prochaines c’est l’an prochain pour moi, eh oui ! Elles sont terminées.
Comme d’habitude : des paysages magnifiques, des balades et surtout des rencontres.
Bon, vous nous avez gâté ce mois ci : trois paysages vides dont deux en noir et blanc, comme si le noir et blanc permettait d’améliorer une production.
Ça y est, j’en entends dire : « oh qu’est ce qu’il est dur », d’autres « ils ne trouvent rien de bien », d’autres encore : « ce n’est pas encourageant ».
Ok avec tout cela. Si, si, je partage : croyez vous que ce soit amusant de lire des photos pleines de vide, sans histoire, sans originalité, dont la calligraphie n’est pas soignée.

Photo MosyLe paysage dans la ruine : là j’avoue ne pas voir le sujet. Il faudra m’expliquer ce qu’esthétiquement ce paysage montre, ou si ce n’est pas l’esthétisme, quel est le message subliminal de ce cadre de ruine par lequel nous apercevons un paysage de campagne du nord. Le léger sépia ne m’apporte rien en terme de lecture. Je suppose que l’auteur a mis cette touche en rapport à la ruine qui laisse penser au temps qui passe. Pour une photo de ce genre je pense qu’il est utile de travailler beaucoup plus contrasté pour réellement mettre en opposition la matière des briques et la nature située en second plan. C’est d’autant plus facile à faire avec un éclairage rasant d’hiver.

Photo Lysandre Blondeau

Le sempiternel  coucher de soleil, la meilleure des trois pour moi. Hyper classique cette symétrie horizontale.  C’est propre. Il n’y a plus qu’à mettre le lieu et à l’utiliser comme carte postale pour montrer la quiétude du lieu, sa chaleur : eh oui, l’orange du coucher de soleil aide (même si la photo a été prise en hiver ?).Pour moi, étant donné que la végétation ne présente pas de symétrie verticale, j’aurais placé le soleil un peu plus à gauche pour aérer la scène. Il faudrait aussi retirer la pétouille dans l’eau à droite et éclaircir un poil la masse sombre de la végétation.

 

Photo Damien CoulierLa cascade et le reste….Je suppose que si le format est panoramique c’est que l’auteur attache de l’importance à la cascade et à son environnement. Pour moi cela ne fonctionne pas. Ok pour la cascade, mais le premier plan susceptible de donner une profondeur est trop imposant et, même flou, trop détaillé. Idem pour le tronc à gauche. Le résultat est que cette chute d’eau est étriquée, enserrée entre deux masses.  Autre chose : votre ciel est blanc, sans aucune structure, un peu de matière aurait aidé à ne pas faire tomber le regard dedans. Dommage car pour moi il y avait un bon travail à faire sur la partie centrale de l’image avec ses reflets.

Une photo doit être bonne toute seule. Le traitement c’est de la calligraphie. Cherchez d’abord un sujet, et un seul par photo (photo 2), composez votre photo pour qu’il apparaisse évident (aucune réellement ce mois-ci), soignez votre exposition pour qu’il n’y ait pas de perte d’information (photo  1), puis , en dernier traitez la pour que la lecture en soit facilitée et que le sujet explose (comme la partie eau et reflets de la 3).
Pour les sujets et leur mise en valeur, lisez, regardez les photos de sites « artistiques » et non de forum divers où la congratulation pour ne froisser personne et avoir soi même des retours positifs est de mise. C’est aisé de trouver ces sites « artistiques », il suffit de connaitre des noms de photographes célèbres et c’est parti. Il n’y a que comme cela et en acceptant les remarques sans concession de certaines revues et sites critiques dédiés (comme sur photophiles) qu’on avance.

Allez, bonnes vacances et rapportez nous de quoi nous régaler la vue.

Hervé Cornette (photocor)

La critique de POV

La critique de POV

Bonjour à tous et salut RV,

Quelques difficultés à démarrer ce mois-ci à la découverte des photos à commenter. Non pas qu'elles n'appellent aucune critique, mais je les trouve ... compliquées. Au moins pour 2 d'entre elles.
Allez > je m'y colle.

Photo Mosy

Photo1
Je salue l'idée. L'intention et l'application à la réalisation. En fait, je pense que c'est cette brèche dans le mur qui m'a d'emblée bloqué. Je passe sur le virage de post production ; un parti pris  que je ne conteste pas. Je n'ai pas d'avis là-dessus.
Le piqué est propre, autant la densité. Le cadrage pertinent. Alors pourquoi cette photo ne fonctionne-t-elle pas ? Parce qu'aussi appliqué que puisse être l'auteur, on ne maîtrise jamais tout.

En l'occurrence pas les éléments. Le paysage révélé au loin est d'une banalité affligeante. Le 1er plan extérieur est confus (trop de branches). Et, je pense le pire, est la trouée dans les briques en haut à droite qui - de fait, constitue un point inexorable d'échappée du regard. Il faut lutter pour rester dans l'image. 
Et pourtant.  Ne connaissant pas ce site, je m'abstiendrai de donner des conseils. Simplement une position : à la place de l'auteur, je n'aurais pas fait.

Photo Lysandre Blondeau

Photo 2
Vu, revu et archi vu. Souvent en pire, et presque autant en mieux.
Tirage à accrocher au-dessus du canapé du salon. Typiquement beauf seventies. Normalement, on s'en lasse au bout d'un mois ou 2.

 

 

Photo Damien Coulier

Photo 3.
Hola. On dirait du X-pan. ça claque.
Franchement, c'est du beau NB.  RV va être fan.
Ceci étant, à mon avis, cela ne suffit pas.
Trop de parasites dans le cadre qui du coup rendent le sujet bien... discret. C'est mon reproche à cette photo. Il y a trop ou trop peu de ciel. Ici la proportion n'est pas bonne pour moi. La liste des "intrus" serait longue. Parmi les autres, je cite : le bord gauche (encore une fuite maladroite), le tronc à droite (trop ou trop peu), les herbes au milieu en bas, le bout de bâtiment juste à droite de la chute,... 
Ceci étant ce début de réussite me rappelle un film culte > ben tiens, je vais penser à le revoir (au moins pour la fin) : Apocalypse now.

++
Merci et bel été à tout le monde.
POV