A+ A A-

Chine

Chine

Par Dominique Philippe

Je suis allé en Chine pour la première fois en 1984. L’empire du Milieu venait de délivrer, pour la toute première fois depuis sa révolution de 1949, ses premiers visas d’entrée aux voyageurs individuels, c'est-à-dire sans invitation officielle, ni groupes organisés. J’étais à Hong-Kong à ce moment là, et mon précieux sésame dûment accordé, j’ai donc tout naturellement passé la frontière pour un voyage qui s’avérait encore impossible quelques semaines seulement auparavant.

Mon arrivée à Canton (Ganzhou) fût tout simplement magique ! A peine débarqué du navire, je me retrouvai mêlé à une population chinoise aussi surprise que moi-même de ces premiers contacts. J’allais rester près de trois mois dans ce pays pour un long voyage de plusieurs milliers de kilomètres qui allait me conduire de Canton à Guilin, puis à Kunming, Chengdu, Xi’an et Beijing.

La Chine, je le rappelle, venait tout juste de s’ouvrir. Les infrastructures touristiques étaient quasi inexistantes, et les hommes et les femmes vous regardaient avec un étonnement mêlé d’inquiétude : comment cet étranger pouvait il déambuler ainsi dans la ville, sans guide, ni escorte ? Les tenues fantaisistes n’existaient pas. Seule la tenue « Mao » en toile grise ou bleue  était de rigueur, et ce, sans distinction de sexe. Aucune automobile dans les rues. Des milliers de bicyclettes se croisaient dans un joyeux tintamarre de sonnettes et de coup de frein stridents.
C’était cinq ans avant les événements de Tiananmen et vingt quatre ans avant les Jeux Olympiques de Pékin…

Depuis, je suis retourné plusieurs fois en Chine et j’ai, bien entendu, et à chaque fois, ramené des centaines d’images. C’est donc une toute petite sélection de photographies que je vous propose dans ce carnet de voyage. Il ne s’agit d’ailleurs que de cela, un carnet de voyage. Pas un reportage thématique, ni un travail politique sur la Chine d’hier ou d’aujourd’hui. Non, simplement des clichés pris durant vingt ans, et au cours de différents voyages, sans distinction de lieu ni de date. Ma manière à moi de montrer la Chine immuable, celle qui ne change pas, malgré ses prouesses économiques et technologiques.

Cette Chine là existe encore, pour qui veut la chercher. Elle durera sans doute encore longtemps car elle se nourrit d’une histoire millénaire et somptueuse, une histoire qui l’a convaincue, sans doute à juste titre, qu’elle était au centre du monde…

______________________________________________

Toutes ces images ont été prises en 35mm Noir & Blanc argentique, en boitiers Leica M4.

Dominique Philippe Bonnet travaille et vit à la Rochelle. Ses photographies sont présentées dans diverses galeries privées à Londres et à New-York. Il dirige la rubrique « Photo » du webzine NOGOMAG(http://www.nogomag.com/pages/photo/photo.html ) et sera présent à l’Espace Japon du 1er au 12 juin 2010 pour une exposition intitulée « JAPON : UN HAÏKU PHOTOGRAPHIQUE ».

En savoir plus sur l'auteur de ce carnet de voyages

Dominique Philippe
http://www.dbonnet.fr
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Chine Chine Chine Chine Chine
Chine Chine Chine Chine Chine
Chine Chine Chine Chine Chine
Chine Chine Chine Chine Chine