A+ A A-

Dubai

Dubaï, entre tradition et modernité

Par : Paul & Dominique Mariottini
En partenariat avec
Diffusion Photo Magazine http://dp.mariottini.free.fr

L'Emirat de Dubaï est une terre de contrastes qui offre une grande variété de paysages, montagnes rocheuses, dunes imposantes, plages de sable fin, villages bédouins, centres commerciaux ultra modernes. Connue comme la cité des marchands, Dubaï accueille marins et commerçants sur ses rives depuis des générations, et depuis toujours, c'est un lieu de rencontre où se retrouve bédouins du désert, chasseurs de perles, marchands et pêcheurs. Cette tradition de courtoisie et d'hospitalité se perpétue aujourd'hui.
Ce sont ces contrastes qui font le charme et la personnalité de Dubaï, une société cosmopolite au style de vie international mais marqué d'une culture enracinée dans les traditions islamiques de l'Arabie.


Derrière la Dubaï contemporaine se cache une longue histoire et des traditions fortes.

Les découvertes archéologiques permettent de penser que des communautés de pêcheurs vivaient déjà, il y a environ 7500 ans, sur les rives du Golfe à l'emplacement de Dubaï.
Mais les origines de l'Emirat remontent à 1830. Shindagha, petit village de pêcheurs, à l'embouchure de la crique était peuplé par la tribu des Bani Yas, dirigée par la famille Maktoum (qui gouverne toujours l'Emirat aujourd'hui).
En ce temps là, la vie se résumaient aux activités traditionnelles. Les nomades bédouins erraient dans le désert avec leur chameaux et les bergers survivaient dans les montagnes arides, entretenant les palmiers dattiers, là où surgissait de l'eau. Tandis que sur la côte ces activités traditionnelles se résumaient à la pêche, à la construction de boutres et à la pêche des huîtres perlières. C'est l'exploitation de ces perles fines qui va transformer Dubaï en plate forme commerciale.
Vers la fin des années 1870, le port était devenu le plus important du Golfe, attirant les marchands d'Iran, d'Inde et d'ailleurs. Au tournant du siècle, Dubaï possédait les plus beaux souks de la région.
Dans les années 1940, le développement de la perle de culture japonaise fit chuter la demande en perles naturelles, première source de richesse. Mais le commerce de l'or, s'était développé et Dubaï, "la cité des marchands" surmonta la crise.
En 1966 sont découvertes les réserves pétrolières de Dubaï mais ce n'est qu'en 1969 que démarre l'exportation. C'est à cette époque (1971) que les Anglais se retirent de la région et que les gouverneurs d'Abu Dhabi et de Dubaï décident de fonder les Emirats Arabes Unis (E.A.U)
Surgie de presque rien au rythme des forages et des échanges, Dubaï, simple escale du commerce de l'or est entrée dans le troisième millénaire, futuriste dans son architecture et conservatrice dans le respect des traditions bédouines. Par son dynamisme commercial et son statut de port franc, la ville de Dubaï s'est imposée comme la première place financière du Moyen Orient. Ses équipements hôteliers l'ont élue première destination touristique des Emirats et ses centres d'affaires rivalisent de modernité avec ceux du monde entier. Et pourtant à quelques mètres de là, des tentes bédouines poursuivent la vie commencée il y a plusieurs millénaires.
Ce contraste fait toute la saveur de Dubaï et nulle part ailleurs, autant d'éléments réunis assurent un séjour hors normes et des vacances réussies comme ici.

Tournée vers l'avenir, Dubaï n'en est pas moins fière de sa culture et de son héritage.
La culture dubaïote puise ses racines dans la tradition de l'Islam dont les valeurs sont au coeur de l'histoire de Dubaï et marquent la vie quotidienne. Le vêtement traditionnel porté à Dubaï et dans le golfe est l'héritage des croyances religieuses (adapté au climat). Les hommes portent la dishdasha et la gutra et les femmes portent l'abbaya.
Ici, courtoisie et hospitalité sont élevée au rang de vertu. Accueillante vis à vis des touristes et d'un grand nombre d'expatriés, Dubaï se distingue des autres émirats par sa tolérance vis à vis des autres cultures et les étrangers sont libres de pratiquer leur religion, de boire de l'alcool dans les hôtels et de se vêtir librement. Il n'existe pas de discrimination vis à vis des femmes qui ont le même accès à l'éducation que les hommes, conduisent, travaillent et se promènent seules dans les rues dans un climat de parfaite sécurité. Ici la criminalité est proche de zéro.
Sports et folklores traditionnels sont toujours en vogue dans l'émirat comme la fauconnerie, les courses de chameaux et la passion des chevaux.

Voir le reportage complet sur : http://dp.mariottini.free.fr/carnets/dubai/voyages-sejours-vacances.htm

et l'interview de Dominique et Paul Mariottini sur Photophiles 

Dubai Dubai Dubai Dubai Dubai
Dubai Dubai Dubai Dubai Dubai
Dubai Dubai Dubai Dubai Dubai
Dubai Dubai