A+ A A-

Tourner en vidéo HD avec les reflex Canon

photographie

Il ne manquait plus que cela, je reçois un fort beau livre intitulé :
Tourner en vidéo HD avec les reflex Canon
 
J’étais d’accord avec les éditions Eyrolles pour faire des fiches sur les livres photos et…rien d’autre !
Mais, il me faut rendre à l’évidence, je suis également d’accord avec Sébastien Davaud, auteur du livre : les possibilités de vidéo sont désormais partout notamment les EOS 5D Mark II, 7D et 1D Mark IV…
J’accepte donc ce livre qui pèse vraiment très lourd fort de ses 369 pages et plus !
Comme à l’habitude, chez l’éditeur, la 4ème de couverture nous permets, avant même d’ouvrir le livre, de savoir ce qu’il en est et de quoi il en retourne…
Sympa, l’auteur nous met ses coordonnées pour toutes aide et  conseils ainsi que, mais seulement pour les pro. (et pourquoi ? les amateurs ne peuvent faire de vrais films documentés ?) pour les demandes de requêtes.
Dès l’avant-propos, il nous est confirmé ce qui est peut-être une des grandes justifications de la présence de la vidéo sur les appareils photos (et tant pis pour les photographes) : la possibilité d’utiliser une vraie profondeur de champ associé à un grand capteur (quoique le 7D…).
Il ne reste plus désormais au photographe qu’à imaginer de nouvelles utilisations pour exercer leur art et justifier le coût de ces appareils ; cela tombe bien, le livre en fourmille…

10 chapitres, d’une écriture assez serrée pour nous convaincre du bien fondé du choix du fabricant, sériés dans 4 parties.
Les deux premiers chapitres (c’est la partie 1) appuient pour prouver ce bon sens et nous éviter de refermer le livre… Mais, à mes yeux, les 5 suivants (soit chapitres 3 à  7 des parties 2 et 3) sont les plus intéressants puisque tentant de nous mettre dans la peau d’un cinéaste et de nous expliquer les différentes étapes pour bien filmer :
Partie 2- La préparation du tournage : notamment prise de son (chapitre 4) et sélection des optiques (chapitre 5)
Partie 3- Le tournage pour sa gestion du point (chapitre 6) et de la lumière (chapitre 7)
Ceci dit la partie 4 pourra intéresser ceux qui voudraient en savoir plus sur La post-production et…l’entretien du matériel, conditionnement, transport et stockage des HDSRL.
Pour ceux qui ne le sauraient pas encore : HDSRL est la nouvelle désignation des appareils photographiques proposant un format 1 920*1 080.
Mais ce qui me paraît rassurant (désolé, mais j’en ai besoin) c’est que le livre est agrémenté de beaucoup de photographies et même si elles sont issues d’images  de séquences vidéo, je me dis que mon passe-temps, mon hobby si ce n’est mon art a encore de beaux jours à vivre !
Mais ce qui peut sembler être une certaine réticence ou résistance de ma part ne doit pas empêcher d’apprécier ce livre qui nous documente bien sur une des facettes de nos appareils photos actuels et permet à leurs heureux possesseurs de choisir de son utilité ou non…
Car, si pour le moment je n’ai pas encore compris le réel intérêt de cette possibilité (qui à n’en pas douter n’est pas gratuite… mais ce n’est pas de la responsabilité, ni de la faute de l’auteur) ; avec un minimum d’imagination, je pense pouvoir me mettre à la place du reporter, photographe « mariage », etc. pour en mesurer toute l’importance. D’ailleurs, je crois savoir que, désormais, et c’est confirmé par l’auteur, nombre de vidéastes font appel au HDSRL (j’ai bien compris la leçon ?) pour tourner les courts et moyens métrages soit en qualité de caméra principale, soit en complémentarité  de l’équipement habituel.
Pour revenir au livre, ce n’est qu’à partir de la page 319 que l’auteur  consacre 6 feuilles à l’association de la photo « image fixe » avec la vidéo « image mobile » ; ce qui est un juste retour des choses lorsque l’on veut bien convenir que la vidéo est l’association de plusieurs images fixes pour réaliser une séquence d’images mobiles…
Le chapitre 10, dernier de cet ouvrage, me laisse perplexe : l’entretien du matériel me semble n’avoir que très peu de rapports, pour ne pas dire aucun, avec le sujet du livre ? Toutefois, les conseils donnés, fort judicieux, même si certains n’apprendront pas grand-chose, restent intéressants et utiles ; alors pourquoi pas ??
C’est, donc, sans hésitation aucune, malgré mon appréhension du début, que je conseille l’achat de ce livre pour mieux comprendre comment « Tourner en vidéo HD avec les reflex Canon ».

Références du livre :

Tourner en vidéo HD
avec les reflex Canon
369 pages – 39,50€
Auteur : Sébastien Devaud
Éditions : Eyrolles

Jean-Claude BaroussePour en savoir plus sur l'auteur de cette rubrique
Chronique par JC Barousse
Site : http://jcbarousse.free.fr
E-mail : jcbarousseATfree.fr (remplacer AT par @)